Mexico - Une rame passe, le pont du métro aérien s'effondre
Publié

CatastropheMétro de Mexico: le président promet une «enquête approfondie»

Andres Manuel Lopez Obrador a annoncé mardi des investigations poussées après l’effondrement d’un pont du métro aérien qui a fait au moins 23 morts.

Des caméras de surveillance ont capté le moment exact où le pont du métro s’est effondré.

Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a promis mardi une «enquête approfondie», avec l’aide d’experts internationaux indépendants, sur l’accident du métro à Mexico qui a fait au moins 23 morts après l’effondrement d’un pont.

«Il va y avoir une enquête approfondie, sans égard d’aucune sorte, pour chercher à connaître la vérité (…), à partir de laquelle la responsabilité sera établie», a déclaré le chef de l’État lors de sa conférence de presse quotidienne.

L’enquête a été confiée au parquet fédéral et à celui de la ville de Mexico, et recevra l’appui d’experts internationaux indépendants, a précisé le président.

La ligne 12 du métro de Mexico, sur laquelle a eu lieu l’accident, a été construite sous le mandat du maire Marcelo Ebrard (2006-2012) qui est aujourd’hui le ministre des Affaires étrangères du gouvernement mexicain et un étroit collaborateur d’Andres Manuel Lopez Obrador.

Problèmes de fonctionnement récurrents

À la suite de l’accident, la presse locale a évoqué les polémiques qui avaient surgi au moment de la construction de cette ligne qui traverse le sud de la capitale et ses problèmes récurrents de fonctionnement.

«Nous ne pouvons pas tomber sur le terrain de la spéculation et encore moins mettre en cause de possibles responsables sans avoir de preuves. Nous allons faire en sorte que l’enquête ait lieu rapidement», a ajouté le chef de l’État.

Marcelo Ebrard, présent à la conférence de presse, a évoqué un «jour triste pour tous» et a dit partager l’indignation et la douleur provoquées par la tragédie. «De mon côté, je me mets à l’entière disposition des autorités», a-t-il déclaré.

Amas de métal, gravats, câbles et rails

L’accident s’est produit vers 22 heures locales (5 heures du matin en Suisse) près de la station Olivos, sur la ligne 12 du métro. «Nous déplorons à ce stade vingt-trois morts, dont un qui est décédé à l’hôpital», a déclaré à la presse la maire de Mexico, Claudia Sheinbaum, arrivée rapidement sur les lieux. Selon un premier bilan, 70 personnes ont aussi été blessées.

Des dizaines de pompiers et de sauveteurs s’activaient à dégager les blessés et les corps des passagers incarcérés dans un amas de métal, de gravats, de câbles et de rails déformés. D’autres s’employaient à éloigner les curieux en raison des risques d’effondrement d’autres sections de la structure.

La rame de métro s’est littéralement brisée en deux dans la chute du pont en béton, selon une description d’un photographe de l’AFP arrivé sur les lieux. Des pans entiers du pont jonchaient la route au-dessus duquel la structure était suspendue avant de s’effondrer pour des raisons encore inconnues.

La carcasse d’une voiture était visible sous les pans de béton qui se sont brisés. On ignorait combien de personnes se trouvaient à l’intérieur.

«À 15 minutes près, j’y passais»

José Martinez, un ouvrier qui a l’habitude d’emprunter cette ligne, confie avoir été sauvé en raison de son retard. «À 15 minutes près, j’y passais. Heureusement il ne m’est rien arrivé», dit-il avec soulagement.

La ronde des ambulances a commencé rapidement afin de convoyer les blessés les plus graves, une trentaine environ, vers les hôpitaux du secteur, y compris plusieurs personnes en état de choc qui se trouvaient à proximité.

Le trafic sur la ligne 12 du métro de Mexico a été entièrement paralysé à la suite de cet accident, a fait savoir un responsable de la STC (Sistema de Transporte Colectivo), la régie des transports publics de la capitale.

Il s’agit du second accident du métro depuis le début de l’année. En janvier, un incendie avait endommagé les installations de contrôle du réseau, faisant un mort et 29 blessés par les émanations de fumée. En mars 2020, une collision entre deux rames du même métro avait fait un tué et 41 blessés.

Le métro de Mexico a été inauguré en 1969 et dessert la capitale par un réseau de douze lignes sur quelque 200 km et 195 stations. Selon des données officielles, ce métro convoie environ 4,5 millions de passagers par jour.

Les principaux accidents de métro depuis 1990

2014: Déraillement à Moscou, Russie: 22 morts, 200 blessés

2009: Collision à Washington, aux États-Unis: 9 morts et plus de 70 blessés

2006: Déraillement à Valence, Espagne: 43 morts et 39 blessés

2003: Incendie en Corée du Sud (provoqué par un déséquilibré voulant se suicider): 198 morts et 147 blessés dans le métro de Daegu, à 200 km au sud-est de Séoul

2000: Collision de deux rames du métro de Tokyo, au Japon: 5 morts, 34 blessés

1995: Incendie dans le métro de Bakou, en Azerbaïdjan: 292 personnes périssent et 168 sont blessées

1991: Déraillement d’une rame de 10 wagons avant Manhattan, New York, États-Unis: 5 morts et 130 blessés

(AFPE)

Ton opinion