Actualisé 12.08.2008 à 06:52

Une recomposition du domaine public

Les belles rues du temps jadis ne sont plus ce qu'elles étaient. Autrefois calmes et harmonieuses, elles sont aujourd'hui trop souvent défigurées par la densité du trafic automobile.

Thierry Chanard, rédacteur en ligne des «Urbanités», la reconfiguration du domaine public est un enjeu majeur car «le théâtre de la vie urbaine d'antan est devenu celui de la mobilité «dure», celle qui pressurise, qui fait du bruit, qui pollue, et qui nous empêche de faire autre chose que se mouvoir en voiture. La ville s'est progressivement dévitalisée. Son système sanguin, à savoir son réseau d'artères principales et secondaires, est bouché».

Jacques Allaman/RSR

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!