Neuchâtel: Une réorganisation des hôpitaux en deux temps
Actualisé

NeuchâtelUne réorganisation des hôpitaux en deux temps

Le Conseil d'Etat souhaite créer une SA pour exploiter un hôpital de soins aigus dans les Montagnes, puis scissionner les HNE.

La future organisation hospitalière cantonale doit ménager davantage d'autonomie aux hôpitaux et leur conférer une plus grande responsabilité.

La future organisation hospitalière cantonale doit ménager davantage d'autonomie aux hôpitaux et leur conférer une plus grande responsabilité.

Keystone

Le gouvernement neuchâtelois prévoit de concrétiser en deux temps l'initiative «pour deux hôpitaux sûrs, autonomes et complémentaires» adoptée en février dernier. La première phase, vers mars 2018, consistera à créer une SA afin d'exploiter un hôpital de soins aigus dans les Montagnes neuchâteloises.

Le Conseil d'État a rendu publiques mercredi les propositions du groupe de travail «H H». L'exécutif compte proposer au Grand Conseil une mise en oeuvre par étapes, lit-on dans un communiqué, «de façon à concrétiser le plus rapidement possible les éléments les plus significatifs» de ces propositions.

La future organisation hospitalière cantonale doit ménager davantage d'autonomie aux hôpitaux et leur conférer une plus grande responsabilité, estime le groupe de travail. Ce dernier propose de créer trois sociétés anonymes d'utilité publique: deux pour les soins aigus, une pour la réadaptation.

Le Département des finances et de la santé a été chargé par le gouvernement de confirmer la faisabilité juridique de l'approche en deux temps envisagée.

Processus «long et complexe»

Après la création d'une SA en vue d'exploiter un hôpital de soins aigus dans les Montagnes neuchâteloises, d'ici au printemps, la deuxième phase sera celle de la scission de l'Hôpital neuchâtelois (HNE). Le gouvernement souligne cependant qu'il faudra du temps pour achever ce processus de scission, «qui s'annonce complexe, long et risqué».

«Des travaux conséquents devront être engagés», souligne le gouvernement. Il faudra avant tout établir la répartition définitive - entre les trois sociétés anonymes - des missions, des actifs, passifs et autres engagements.

Il est aussi prévu de compléter au besoin la capitalisation de la première SA, d'assainir la situation financière des hôpitaux, de transformer ou liquider la structure de l'HNE, et d'abroger ou de modifier la loi sur l'hôpital. La deuxième phase se terminera par la répartition des missions hospitalières et la constitution des deux autres sociétés anonymes. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion