Amérique du Sud: Une réouverture de la frontière entre le Venezuela et la Colombie évoquée
Publié

Amérique du SudUne réouverture de la frontière entre le Venezuela et la Colombie évoquée

Nicolas Maduro a évoqué avec le nouveau président colombien Gustavo Petro une réouverture de la frontière entre les deux pays, fermée depuis 2019.

La frontière entre les deux pays, autrefois la plus fréquentée d’Amérique latine, s’est totalement refermée depuis 2019, le passage des véhicules étant déjà restreint depuis 2015. (Image d’illustration)

La frontière entre les deux pays, autrefois la plus fréquentée d’Amérique latine, s’est totalement refermée depuis 2019, le passage des véhicules étant déjà restreint depuis 2015. (Image d’illustration)

AFP

Le président élu colombien Gustavo Petro s’est entretenu avec son homologue vénézuélien Nicolas Maduro sur leur volonté commune de «rétablir» les déplacements aux frontières, qui sont fortement restreints depuis 2019 en raison de l’arrêt des relations diplomatiques entre les deux pays.

«Nous avons discuté de la volonté de rétablir la normalité aux frontières, de diverses questions sur la paix et de l’avenir prospère des deux peuples», a tweeté Nicolas Maduro disant avoir «au nom du peuple vénézuélien, félicité (Gustavo Petro) pour sa victoire».

Gustavo Petro, élu dimanche premier président de gauche de l’histoire de la Colombie, avait annoncé durant la campagne vouloir normaliser les relations entre les deux pays. Il a dit s’être entretenu «avec le gouvernement vénézuélien pour ouvrir les frontières et y rétablir le plein exercice des droits humains». Aucun autre détail n’a été donné sur la conversation entre les deux chefs d’Etat.

Une frontière de 2200 km

Le Venezuela a rompu ses relations diplomatiques avec la Colombie en 2019 après la réélection de Nicolas Maduro que Bogota a jugée frauduleuse. Le président colombien conservateur sortant, Ivan Duque, avait reconnu l’opposant Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela.

La frontière entre les deux pays, autrefois la plus fréquentée d’Amérique latine, s’est totalement refermée, le passage des véhicules étant déjà restreint depuis 2015. Sur cette immense frontière de plus de 2200 km de nombreux passages clandestins ont cependant été crées, puis le trafic piétonnier et fluvial officiel a partiellement repris fin 2021. Le passage des véhicules et des marchandises reste cependant fermé dans la ville colombienne de Cucuta, où se trouvent les principaux ponts frontaliers.

Deux pays liés

Devant la presse, Ivan Duque a mis en garde Gustavo Petro «d’installer une dépendance au gaz avec le Venezuela (...) car nous voyons ce qui se passe en Europe. On ne peut pas donner le contrôle de la souveraineté énergétique à un régime autoritaire qui, à tout moment, par une décision fortuite, peut suspendre l’approvisionnement en gaz», a-t-il mis en garde.

La frontière est également le théâtre de multiples attaques de groupes armés irréguliers contre les forces de sécurité colombiennes et vénézuéliennes. Ivan Duque a accusé à plusieurs reprises Nicolas Maduro d’héberger des guérilleros colombiens et des trafiquants de drogue sur son territoire, ce que Caracas dément.

«Qu’ils les capturent et les extradent pour montrer à la Colombie qu’il existe une volonté de collaborer avec notre pays», a dit à ce sujet Ivan Duque. Les deux pays sont cependant intimement liés par leur population: la Colombie accueille deux des six millions de Vénézuéliens qui ont fui leur pays depuis 2015.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires