Plan-les-Ouates (GE): Une semaine de vacances en plus fâche les élèves
Actualisé

Plan-les-Ouates (GE)Une semaine de vacances en plus fâche les élèves

La reprise des cours a été repoussée à lundi prochain à l'ECG Ella-Maillart, à cause d'un bug dans les plannings. Les étudiants se rebiffent.

par
Marine Guillain
Mardi matin, les étudiants ont découvert avec stupéfaction le panneau qui leur annonçait que la reprise des cours était repoussée d'une semaine.

Mardi matin, les étudiants ont découvert avec stupéfaction le panneau qui leur annonçait que la reprise des cours était repoussée d'une semaine.

«C'est un gros manque de sérieux qui nous laisse perplexes.» «Une rentrée catastrophique»; «aucun respect»; «du jamais vu»: les élèves de l'école de culture générale Ella-Maillart, à Plan-les-Ouates, sont outrés. Et pour cause: ils n'ont pas pu reprendre les cours lundi, comme prévu. Lors de la séance d'information le matin, le directeur leur a annoncé que la rentrée serait retardée, à cause d'un problème informatique qui a faussé tous les plannings.

«Quelques cours ont quand même eu lieu lundi après-midi, mais la majorité des élèves ont été libérés», raconte un étudiant de 3e année. Le corps enseignant leur a dit de revenir mardi et leur a assuré qu'une solution serait trouvée d'ici là. «Mais lorsque je suis arrivé ce matin, je me suis trouvé face à un tableau d'affichage annonçant que nos cours ne reprendront que lundi prochain», poursuit l'étudiant.

36 élèves dans une salle de classe

«C'est la première fois que je vois une rentrée comme ça, déplore Alexandre, un autre étudiant de 3e. On nous parle toujours du manque de temps et là, ils repoussent tout d'une semaine!» Le jeune homme explique que cette première semaine devait notamment leur servir à préparer leurs entretiens pour leur travail de fin d'études, qui doivent se dérouler lundi 1er septembre: «Du coup, nous ne serons pas prêts. Nous sommes tous dans le flou car nous n'avons reçu aucune information.»

La journée du lundi s'est déroulée dans un bazar total, selon plusieurs étudiants. Certains se sont retrouvés à 36 dans une salle de classe prévue pour une vingtaine d'élèves. D'autres avaient huit heures d'anglais planifiées par semaine au lieu de quatre, ou une journée avec une seule heure de cours. Et certains se voyaient accorder seulement cinq minutes pour passer du bâtiment de Carouge à celui de Plan-les-Ouates, distants de plusieurs kilomètres.

Horaires confectionnées par une nouvelle équipe

Le Département de l'instruction publique (DIP) explique que le bug semble être dû à «une erreur de manipulation des données lors de la confection des horaires par une nouvelle équipe». La direction de l'école procède actuellement aux corrections nécessaires. La situation devrait être normalisée d'ici lundi 1er septembre.

Une information détaillée sera communiquée vendredi dès 14h sur le site Internet de l'école et par voie d'affichage sur place. Tout sera mis en ½uvre pour que la formation des quelque 900 élèves ne soit pas péjorée par ce report du début des cours, assure le Département.

Ton opinion