Test de la Galaxy Tab: Une sérieuse concurrence de l'iPad
Actualisé

Test de la Galaxy TabUne sérieuse concurrence de l'iPad

La première tablette de Samsung se pose en première rivale de taille de l'iPad, avec son format pratique et un système d'exploitation plus ouvert que celui d'Apple. Notre test.

par
Michel Annese

En matière de ventes de tablettes, l'iPad règne sans partage au niveau mondial, mais la première tablette de Samsung, la Galaxy Tab, pourrait venir brouiller les cartes. Cet appareil au format mini, qui le fait ressembler à un demi-iPad ou à une version géante du smartphone Galaxy S, est doté d'un écran tactile WSVGA de 7 pouces (9,8 pour la tablette d'Apple), encadré par un bord d'un centimètre. Résultat: le rangement se fait plus facilement et la prise en main offerte par ce format est idéale. D'autant que le poids de 385 grammes en fait un objet qui ne risquera pas à la longue de fatiguer les avant-bras de son utilisateur. C'est en effet deux fois moins que son concurrent direct. Le poids reste néanmoins assez imposant, compte tenu de la taille de l'objet. Ce dernier est en effet plutôt épais, dans le but d'y loger une batterie de 4000 mAh. Malheureusement, comme celle d'Apple, on ne pourra pas la changer soi-même. Samsung annonce une autonomie de 7 heures en lecture vidéo, mais la journée semblera bien plus courte en fonction de l'utilisation de la tablette. Connexion en Wi-Fi, lecture de vidéos, audio, GPS et autres sollicitations en continu mettront en effet rapidement à mal l'autonomie de l'appareil.

Quatre touches sensitives sur le bas de la dalle et une caméra frontale de 1,3 mégapixels viennent compléter la face avant de la Galaxy Tab, proche du design d'Apple, alors que l'arrière en plastique blanc révèle un capteur photo de 3 mégapixels et un flash LED. De ce côté-là, il ne faudra pas s'attendre à une qualité exceptionnelle, mais elle reste correcte. Les vidéos au format 720 x 480 en version haute qualité sont par contre plus décevantes.

La Galaxy Tab ne propose pas de connecteur USB, mais dispose d'un slot microSD qui permet d'augmenter l'espace de stockage de 16 Go de l'appareil jusqu'à 32 Go supplémentaires. Il faudra néanmoins se munir d'un objet assez pointu pour déloger la protection. A noter encore qu'il est possible de recharger la tablette via une connexion USB sur un ordinateur, mais cela reste une solution de dépannage, la recharge durant plus longtemps qu'avec le chargeur.

Une fluidité appréciable

Côté système d'exploitation, les habitués d'Android ne seront pas dépaysés, puisque c'est la version 2.2 (Froyo) de l'OS de Google qui est embarquée sur la tablette de Samsung. Au menu, on dispose notamment du support du Flash 10.1, une fonctionnalité qui permettra de ne pas frustrer l'utilisateur lors du surf sur Internet, comme c'est souvent le cas avec l'iPad, mais qui risque parfois de poser des problèmes de fluidité. Le processeur Samsung Hummingbird ARM Cortex A8 à 1 GHz avec la carte graphique PowerVR SGX540 offre une excellente réactivité. La fluidité est au rendez-vous pour naviguer à travers les bureaux, le lancement des applications est rapide et le basculement d'un programme à un autre, par pression maintenue sur la touche Home, se fait sans difficulté.

Un format pratique

Le format de la Galaxy Tab se prête très bien à la lecture de vidéos - notons qu'elle lit de nombreux formats, comme les fichiers DivX, XviD, MPEG4, H.263, H.264, etc – et permet de rapprocher davantage la tablette de Samsung à une console de jeux portable, bien plus que sa rivale d'Apple. Cette dernière dispose cependant d'une plus grande richesse d'applications sur l'App Store.

La taille de l'écran offre également une saisie de texte des plus agréables. Il est en effet facile de saisir la tablette à deux mains et taper un SMS ou un mail grâce aux deux pouces. Pour la saisie d'autres documents, compte tenu de la surface d'affichage réduite, il devient cependant difficile de garder un œil sur l'ensemble du travail.

Une tablette téléphone

Comparer la tablette au smartphone Galaxy S de la firme n'est pas un hasard, puisque la Galaxy Tab fait aussi office de téléphone! Mais, Samsung a peut-être eu là une fausse bonne idée. Pour passer un appel en plaçant la tablette 7 pouces contre l'oreille, il ne faudra pas craindre le ridicule. Samsung a de ce fait prévu des appels mains libres sur haut-parleur ou via un kit oreillette fourni avec l'appareil.

Son prix plombe l'enthousiasme

Vendue 948.- chez Sunrise ou 799.- chez Swisscom dans sa version 16 Go, sans abonnement, la tablette arbore un prix qui en découragera plus d'un. Difficile en effet à ce prix-là de concurrencer son principal rival, malgré des caractéristiques techniques intéressantes. C'est pour cette raison que Samsung a prévu de vendre sa Galaxy Tab principalement via des offres d'opérateurs mobiles.

Au final, elle se présente comme un appareil ultra-mobile et facile à manier, à mi-chemin entre un smartphone et une tablette, mais l'utiliser comme téléphone ne rentre pas encore dans une logique de comportement habituel. Son prix imposant, celui d'un smartphone de luxe, risque cependant de lui mettre des bâtons dans les roues dans sa bataille face à l'iPad.

Abonnement exclusif sur QoQa.ch

Le site de vente en ligne QoQa.ch met en vente, ce mardi dès minuit, la Galaxy Tab au prix de 89.- (au lieu de 948.-), avec un abonnement Sunrise exclusif pour la Suisse de 25.-/mois (pendant 24 mois). Il comprend internet, sms, mms, téléphonie sur réseau fixe et sur réseau Sunrise illimité, ainsi qu'un tarif préférentiel sur les autres réseaux. L'offre n'est valable que pendant 24 heures (dans la limite des stocks disponibles).

«20 minutes» et QoQa.ch vous offrent un Samsung Galaxy Tab!

Ton opinion