Actualisé 18.06.2018 à 10:36

GenèveUne signalisation routière qui sème la confusion

Deux panneaux de limitation de vitesse contradictoires ont instillé le doute chez les automobilistes genevois. L'Etat a corrigé.

von
leo/mpo
A quelle indication se fier?, se sont demandé plusieurs usagers de la route.

A quelle indication se fier?, se sont demandé plusieurs usagers de la route.

Leser-Reporter/Lecteur-reporter

«Mais à quelle vitesse doit-on rouler?» Comme plusieurs autres, cette conductrice était confuse face à la signalisation routière aperçue cette semaine à la fin du pont de l'Ecu, à Vernier (GE). Un panneau indiquant une limitation à 50 km/h en chevauchait un autre qui, lui, annonçait la fin de cette limitation.

«En effet, ce n'était pas idéal et cela a été corrigé», indique Roland Godel, porte-parole du Département des infrastructures (DI). Ce couac est dû à la pose de nouveaux panneaux sur les avenues de l'Ain et du Pailly, en raison d'un essai de limitation de vitesse à 50 km/h sur ces tronçons. Un dispositif en vigueur depuis mercredi et qui vise à atténuer les nuisances sonores pour les riverains. En raison du nombre important de panneaux à poser, il y a eu un «petit oubli» à cet endroit.

Du point de vue théorique, ce n'était pas faux, explique Roland Godel. Le panneau 50 km/h indique une limitation spécifique, valable dans le cadre de l'essai qui a commencé sur les avenues susmentionnées. Le panneau de fin de limite à 50 km/h, lui, se réfère à la limitation générale de vitesse en vigueur sur l'ensemble du secteur. «Mais c'est vrai que la cohabitation n'était pas heureuse», reconnaît le fonctionnaire. Il précise que la signalisation a été rectifiée jeudi, grâce aux remarques des automobilistes: «Nous remercions les citoyens qui ont signalé cela.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!