30.06.2020 à 18:36

sortie Cinéma

«Une sirène à Paris», cette parenthèse enchanteresse

Après «Jack et la mécanique du cœur», le chanteur de Dionysos livre un petit bijou de poésie.

de
Marine Guillain

Crooner au cœur meurtri, Gaspard (Nicolas Duvauchelle) chante dans une péniche-cabaret au charme désuet; le Flowerburger. Il s’est juré de ne jamais retomber amoureux. Un soir, en rentrant, il trouve une sirène échouée au bord de la Seine. Gaspard la met dans sa baignoire le temps qu’elle récupère avant de la remettre à l’eau.

Lula (Marilyn Lima) le met en garde: chaque fois qu’un homme entend sa voix, il tombe fou amoureux et son cœur explose. Mais Gaspard ne s’inquiète pas: il est immunisé. Vraiment?

«Avec un peu d’imagination on peut changer le monde. Du moins le sien.» C’est autour de cette phrase que s’articule «Une sirène à Paris». Mathias Malzieu (chanteur de Dionysos) nous avait montré avec «Jack et la mécanique du cœur» qu’il était capable de faire vivre son imagination foisonnante sur un grand écran. Il confirme avec ce récit, dont il fit un livre puis un CD avant d’en faire un long métrage.

Avec ses airs de «L’écume des jours» de Michel Gondry, «Une sirène à Paris» s’évade dans un univers fantaisiste, naïf et poétique. Il navigue entre plaisirs visuels (la salle de bain regorgeant de canards, le décor rétro du Flowerburger) et cocasseries (Gaspard qui cuisine des poissons panés pour sa sirène). Au bout du compte, la singularité de l’œuvre vaut la peine à elle seule. Et c’est si bon de trouver un trésor qui se démarque du paysage cinématographique actuel!

«Une sirène à Paris»

De Mathias Malzieu. Avec Nicolas Duvauchelle, Marilyn Lima, Rossy de Palma, Romane Bohringer. Sortie mercredi 1er juillet 2020. ****

À lire sur le même sujet:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

Jack

30.06.2020 à 18:45

Cela a l’air tellement bien joué, tellement ch...., tellement français. Sans moi, merci.