Genève: Une société viole la loi en livrant des bières de nuit
Actualisé

GenèveUne société viole la loi en livrant des bières de nuit

Au moins un magasin livre de l'alcool en dehors des horaires légaux. Il risque gros s'il se fait attraper par le Service du commerce.

par
Lucie Fehlbaum
L'enseigne propose notamment un vaste choix de marques.

L'enseigne propose notamment un vaste choix de marques.

istock

En théorie, impossible de se procurer de l'alcool entre 21h et 7h à Genève. Si le fêtard averti a tendance à négocier dans les kiosques de quartier, une pratique moins répandue facilite autrement plus la vie des noctambules: la livraison à domicile. Au moins un magasin propose actuellement ce service. En toute illégalité.

Expérience faite, il est même possible de se faire livrer des bières à 23h15, en bas d'un immeuble, sur le trottoir. En un coup de fil, deux livreurs se sont rendus au lieu désiré en une vingtaine de ­minutes. Les boissons ont été payées sur place, par carte. Pourtant, «la disposition interdisant la vente d'alcool entre 21h et 7h s'applique également à la livraison à domicile», confirme Emmanuelle Lo Verso, porte-parole du Département de la sécurité et de l'économie. Contacté à la suite du test, le magasin n'a pas répondu à nos sollicitations.

Raoul Schrumpf, directeur du Service du commerce (SCOM), déclare «avoir déjà eu affaire à des cas similaires. En cas de constat de vente en dehors des heures, la police du commerce et de lutte contre le travail au noir intervient.» Elle est épaulée par la brigade de proximité, si besoin. La sanction peut aller d'une amende à la fermeture de l'établissement durant plusieurs mois. A l'heure actuelle, pourtant, le responsable du SCOM affirme «ne pas être au courant qu'un établissement pratique la livraison en dehors des heures». Le magasin offre donc ce service en échappant à la vigilance des autorités.

Une subtilité vaudoise autorise la vente nocturne de vin

Dans le canton de Vaud, la législation indique globalement la même chose qu'à Genève. La vente à l'emporter ou la livraison à domicile est interdite de 21 h à 6 h, au lieu de 7 h à Genève. «Les communes ont la possibilité de restreindre encore cet horaire, précise Albert von Braun, chef de la police cantonale du commerce. A Lausanne, l'interdiction court de 20 h à 6 h.» En revanche, elle ne concerne que «les boissons alcooliques distillées et la bière», soit les alcools forts et les mousses, mais pas le vin... tradition viticole oblige!

Ton opinion