28.06.2020 à 16:30

21 heures de techno A Berne

Une soirée illégale rassemble des milliers de jeunes

Une fête non autorisée s’est déroulée pendant presque une journée entière samedi dans la capitale. Les mesures de protection liées au coronavirus n'ont apparemment pas été respectées.

Des grosses basses en pleine ville pendant 21 heures: Berne n’avait probablement jamais connu une telle fête que celle organisée ce week-end sur le parvis de la Reitschule. Débutée samedi vers 11 heures du matin, la soirée s’est étirée jusqu’à dimanche matin 8 heures. Si la fréquentation était assez faible dans la journée de samedi, des centaines de jeunes ont commencé à affluer au fur et à mesure de la journée.

Un lecteur, passé par là vers 1 heure du matin, raconte: «Toute la région y était et tout le monde était bien collé-serré. Personne, vraiment personne, ne se souciait des mesures de protection liées à la pandémie de coronavirus ou même du virus en général». La Bernoise M. B.*, 24 ans, qui a elle aussi participé, confirme : «Aucune donnée personnelle n'a été enregistrée, il n'y avait pas de dispositif pour se désinfecter les mains et presque personne ne portait de masque.» Si la jeune femme avoue être restée plusieurs heures sur place, elle regrettait dimanche: «Je me suis laissée happer par l’ambiance festive. Mais quand je me suis réveillée aujourd'hui (ndlr: dimanche), j'avais mauvaise conscience. Si nous n'avions pas le coronavirus, la fête aurait été vraiment cool et sauvage.»

1 / 4

La police confisque le matériel

Un habitant du quartier*, qui a suivi les événements, estime qu'au total plusieurs milliers de personnes ont participé à l'événement. «À 8 heures du matin, la police est enfin arrivée pour mettre fin à la fête.» La police cantonale bernoise confirme avoir confisqué de l'équipement de musique après avoir reçu plus de 100 plaintes concernant cet événement. Deux personnes ont été arrêtées.

Contactée par 20 Minuten, la Reitschule dit ne pas être à l’origine de l’organisation de la soirée. «La grande porte du centre culturel a été fermée toute la nuit. La fête était apparemment pacifique.» Le groupe n’a pas donné d’informations concernant l’identité des organisateurs. Un prospectus intitulé Techno Paradise avait été distribué les jours avant la soirée. Il annonçait une fête de samedi à 11h du matin jusqu’à minuit…

*Témoins souhaitant rester anonymes

(db/cho/cga)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
344 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Antti Gosho

29.06.2020 à 12:33

Ca manifeste pour BLM et en même temps ça propage un virus dont les noirs seraient davantage victimes. Voilà les véritables racistes.

Stan

29.06.2020 à 11:33

Bof... pendant ce temps, ils ne bouchent pas les routes en manifestant pour la "planète". On voit ici les limites pour ll'application de la loi: c'est celui qui a la plus grosse massue qui a raison.

Carlos

29.06.2020 à 10:28

Plus je connais l'homme, plus j'aime les animaux....