Partage: Une start-up suisse souhaite révolutionner le camping

Publié

PartageUne start-up suisse souhaite révolutionner le camping

Louer des tentes au lieu d’encombrer les festivals avec des versions jetables, telle est l’idée d’une entreprise suisse qui veut appliquer le principe de la location de skis aux activités estivales – avec des tentes et tout ce qui va avec.

par
Jan Graber
1 / 3
Les tentes de Niuway ont été utilisées pour la première fois dans la zone V.E.P. (Very Ecological Persons) de l’Openair Frauenfeld.

Les tentes de Niuway ont été utilisées pour la première fois dans la zone V.E.P. (Very Ecological Persons) de l’Openair Frauenfeld.

Niuway
La construction minimaliste des tentes permet de les laver et de les réparer facilement après utilisation. Elles sont ensuite remises en location.

La construction minimaliste des tentes permet de les laver et de les réparer facilement après utilisation. Elles sont ensuite remises en location.

Niuway
La réutilisation des tentes réduit de neuf fois l’empreinte CO₂ des campements.

La réutilisation des tentes réduit de neuf fois l’empreinte CO₂ des campements.

Niuway

Des surfaces herbeuses encombrées, des tringles, des tentes déchirées, des déchets… Les images des festivals de musique d’avant la pandémie se sont gravées de manière indélébile dans les mémoires helvétiques. Elles s’affichent comme le symbole d’une triste mentalité: le tout-jetable.

Lorsque ces photos ont été diffusées dans les médias, elles ont également préoccupé Florian Felder – notamment parce qu’il se sentait également responsable, en tant qu’acheteur d’un grand magasin d’articles de sport qui vendait des tentes jetables bon marché. «J’avais alimenté le problème», explique-t-il.

Au lieu de se lamenter, il s’est demandé ce qu’il pouvait faire pour y remédier. Le fait que plus de 50’000 tentes soient utilisées chaque année en Suisse lors de festivals représentait un énorme potentiel qui parlait en faveur de la protection du climat. C’est à cette époque-là qu’il fait la connaissance d’Andreas Bär, son futur partenaire commercial. Ce dernier était préoccupé par la même question: comment stopper cette tendance à produire toujours plus de déchets?

Réutiliser au lieu de recycler

«Andy avait déjà réalisé des prototypes de tentes et cherchait quelqu’un du secteur», se rappelle Florian Felder. En sa qualité de professionnel des articles de sport, il a pu apporter son expertise. Tous deux se sont associés et ont ainsi fondé la start-up Niuway. Son but: fabriquer des tentes de bonne qualité qui peuvent être louées pour pas cher, mais qui ne nuisent pas à l’environnement.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Ils en ont développé et testé, puis sont arrivés à la conclusion qu’il était plus respectueux pour l’environnement de miser sur des matériaux solides et réutilisables plutôt que sur du recyclé. Florian Felder appelle cela le principe du «refreshing», entendez par là que la tente usagée est lavée, les parties cassées remplacées et les trous réparés. Les tentes sont construites de manière minimaliste: peu de coutures et pas de tente intérieure ou d’auvent, seulement quelques haubans. Malgré cela, elles sont stables et étanches.

Actuellement, les tentes peuvent être utilisées trois à cinq fois avant d’être démontées, afin de récupérer les parties qui sont encore réutilisables. Seuls les éléments que l’on ne peut plus employer sont jetés à la poubelle ou recyclés. «La réutilisation des tentes entraîne un impact CO2 neuf fois moins important», assure-t-il.

Quelques tentes ont été volées

Les tentes Niuway ont réussi leur baptême du feu, puisqu’environ 200 d’entre elles ont été utilisées à l’Openair Frauenfeld et au festival Electric Love à Salzbourg, en Autriche. «En raison de la pluie qui s’est abattue à Salzbourg, certains détenteurs d’une tente bon marché ont même voulu en louer une chez nous», raconte Florian Felder, en riant. Quelque 95% des tentes ont finalement été retournées pour un «rafraîchissement». «Une dizaine de personnes ont volé leur tente», déplore-t-il.

Bref, le concept fonctionne. Niuway est actuellement présent lors de l’Open Air Gampel et durant un autre événement autrichien. Une extension de l’offre est d’ailleurs déjà à l’étude: bientôt, des chaises de camping, des nattes et éventuellement des sacs de couchage seront également à louer.

«Nous envisageons un service de location similaire à celui des skis, où les gens recevraient l’ensemble du package», explique Florian Felder. Les deux associés espèrent toucher les campings, les fêtes de lutte et les événements estivaux des entreprises. De toute façon, plus personne ne veut voir les tristes images d’après festival, où les terrains s’apparentaient à des décharges.

Florian Felder, CEO et cofondateur de Niuway, se sentait en partie responsable des déchets générés par les tentes jetables.

Florian Felder, CEO et cofondateur de Niuway, se sentait en partie responsable des déchets générés par les tentes jetables.

Niuway

Ton opinion

4 commentaires