Une Suisse séduisante mais qui a manqué de tranchant

Actualisé

Une Suisse séduisante mais qui a manqué de tranchant

L'équipe de Suisse a entamé ses rencontres de préparation pour la Coupe du monde par un match nul 1-1 contre la Côte d'Ivoire, samedi à Bâle. Un résultat logique.

Habituellement peu séduisante en match amical, la Suisse a su globalement répondre aux attentes des quelque 22 000 spectateurs d'un Parc Saint-Jacques aux trois quarts plein.

En alignant d'entrée de jeu un onze de base extrêmement offensif, Köbi Kuhn a fait preuve d'audace. Un courage tactique qui, certes, a parfois mis en difficulté sa ligne défensive et notamment son flanc droit, mais qui aura débouché sur un important volume de jeu et sur la réussite de Tranquillo Barnetta (32e).

Surpris en début de seconde période par une frappe en pleine lucarne de Faé (47e), les Helvètes, orphelins depuis la demi-heure de Patrick Müller (blessure bénigne au coup du pied), ont ensuite su contenir les velléités d'Ivoiriens supérieurs après la pause.

Il demeure tout de même quelques bémols: physiquement, plusieurs joueurs sont encore loin de leur forme, et Gygax et Behrami ne se sont pas montrés complémentaires. La Suisse doit aussi se trouver un vrai tireur de coups de coin, lorsqu'elle évolue sans Hakan Yakin.

Enfin, la Nati a souvent manqué de percussion dans les vingt derniers mètres, ne se ménageant qu'un minimum d'occasions. Köbi Kuhn et ses hommes ont encore du pain sur la planche. Heureusement, ils en sont parfaitement conscients!

David Cherix

Ton opinion