Etude sur le sommeil - Une Suissesse sur quatre prend des somnifères
Pexels/Jaime Rivera
Publié

Étude sur le sommeilUne Suissesse sur quatre prend des somnifères

Position, ronflement, hygiène du sommeil: une nouvelle enquête montre ce qui se passe dans le lit des Suisses.

par
Geraldine Bidermann

L’institut de recherche Link a mené une étude nationale sur le sommeil pour le compte du fabricant de matelas et de lits Bico. Plus de 1000 personnes ont été interrogées. L’enquête s’intéresse aux habitudes et à la qualité du sommeil des Suisses. Voici les principaux résultats.

Une personne sur cinq a de la peine à s’endormir

Celles et ceux qui s’endorment facilement et sans aucune aide extérieure ont de la chance. Les résultats de l’enquête révèlent que 28% des personnes interrogées déclarent pouvoir s’endormir sans problème. Pour 20% des autres, le stress (31%), les tensions musculaires (34%) ou la nervosité (20%), les empêchent de tomber dans les bras de Morphée. Pour y parvenir, 26% des répondants lisent un livre et 15% font des exercices de respiration. Si rien d’autre ne fonctionne, des somnifères sont utilisés. C’est le cas pour 23% des femmes et 12% des hommes.

Ronflements et autres éléments perturbateurs

L’étude révèle qu’une personne sur quatre est dérangée par ses propres ronflements et se réveille à cause de cela pendant la nuit. D’autres facteurs, tels qu’un âge avancé, les rêves, la transpiration, certaines positions ou des lits inconfortables sont aussi à l’origine de nombreux réveils nocturnes. Seules 10% des personnes interrogées dorment toute la nuit. En moyenne, la durée du sommeil des Suisses est de sept heures, environ huit le week-end.

Sommier à lattes et position latérale

85% des Suisses dorment sur un sommier à lattes, les autres optent principalement pour un sommier tapissier. Il est le plus populaire au Tessin où 27% des répondants déclarent en posséder un. Quant aux positions, deux Suisses sur trois s’endorment sur le côté.

Andrea Piaci/Pexels

On veille plus longtemps au Tessin

Alors que les lumières s’éteignent entre 22 heures et 23 heures, la semaine en Suisse alémanique et en Suisse romande, de nombreux Tessinois restent éveillés un peu plus longtemps. Un quart d’entre eux ne se couchent qu’entre minuit et deux heures du matin. Par ailleurs, 40% des Tessinois interrogés disent qu’ils rêvent souvent ou toujours, contre 26% des Suisses allemands.

Koolshooter/Pexels

La sieste est plus populaire en Suisse romande

Près de la moitié des personnes interrogées considèrent que la qualité de leur sommeil est très bonne pendant la semaine. Le week-end, cette proportion atteint même près de 60%. Ces bons résultats expliquent peut-être pourquoi seule une personne sur dix en Suisse alémanique et 8% au Tessin s’autorisent une sieste. En Suisse romande, piquer un petit somme à midi est un peu plus courant (13%).

Ton opinion

3 commentaires