Montreux (VD): «Une super fête et, à vingt mètres de là, un enfer»
Actualisé

Montreux (VD)«Une super fête et, à vingt mètres de là, un enfer»

Alors que de violentes rixes ont eu lieu en marge du festival de jazz, de nombreux jeunes ont fait la fête sans rien remarquer, à quelques mètres de là.

par
Mirko Martino

Les images des jets de bouteilles contre les policiers.

«Je n'ai pas de mots pour qualifier la bêtise de ces comportements. Il est inquiétant de voir la dérive dans laquelle certains peuvent partir.» Laurent Wehrli, syndic de Montreux, revient ainsi sur les bagarres qui ont marqué la nuit de samedi à dimanche, en marge du festival de jazz (lire encadré). Mais l'élu PLR se veut rassurant. «Il ne faut pas penser que tous les jeunes sont comme ça, tranche-t-il. Il s'agissait au contraire d'une infime minorité. Il n'y a qu'à voir la bonne ambiance qui régnait à la silent disco, à quelques pas de là.»

En effet, non loin du lieu où une cinquantaine de jeunes gens lançaient des bouteilles en verre sur des policiers, près de mille personnes dansaient avec un casque sur les oreilles. «A la silent disco, je ne m'imaginais pas ce qu'il était en train de se passer sur la route juste à côté, raconte une festivalière. C'était une super fête et, à vingt mètres de là, un enfer. C'est seulement en quittant la silent disco que je m'en suis rendue compte.» A cause des affrontements et des bris de verre sur la route, plus aucun bus ne circulait. Du coup, elle a dû rentrer à pied.

D'autres ont eu plus de chance et ont pu faire la noce plus longtemps que prévu: «Au lieu de se terminer à 3h, la silent disco a été prolongée d'une heure afin de ne pas laisser les festivaliers sans moyens de transport, explique Laurent Wehrli. A 4h, les navettes ont pu recommencer à circuler normalement.» Le syndic précise que l'occupation du parc où ont commencé les problèmes, qui se trouve en dehors de la zone du festival, sera repensée pour l'an prochain.

Quinze interpellations

Deux bagarres ont éclaté aux abords du Montreux Jazz Festival, dans la nuit de samedi à dimanche. Lors de la première, vers 23h, les forces de l'ordre ont dispersé une trentaine de personnes en utilisant leurs sprays au poivre. Peu après 1h, une seconde rixe a éclaté. A la suite de celle-ci, une cinquantaine d'individus ont lancé des bouteilles sur les forces de l'ordre, trouvant leurs projectiles en nombre dans les poubelles alentour. Parmi les 94 agents qui sont intervenus, quatre ont été blessés. Quinze jeunes ont été interpellés, dont quatre mineurs. On compte également de nombreux dégâts matériels. Une enquête pour rixes, émeutes, violences contre les fonctionnaires et dommages à la propriété a été ouverte.

Ton opinion