Actualisé 02.04.2013 à 14:01

Etude genevoiseUne «super-jupiter» avalée par un trou noir

Des astrophysiciens de l'UNIGE ont détecté une «super-jupiter» se faisant avaler par un trou noir dans une galaxie située à 47 millions d'années lumières.

L'observation a été réalisée grâce au satellite INTEGRAL. Placé en orbite depuis 2002, ce satellite astronomique européen étudie les rayons gamma. Lors de leurs recherches, les scientifiques ont remarqué un signal lumineux qui émanait d'un trou noir localisé au centre de la galaxie NGC 4845, d'une masse 100'000 fois supérieure à celle du soleil et endormi depuis plus de 30 ans, a indiqué mardi l'UNIGE.

Ce trou noir s'est réveillé en absorbant une planète dont la masse correspond à quinze fois celle de Jupiter. Selon cette découverte, qui fait l'objet d'une publication dans la revue «Astronomy & Astrophysics», le trou noir a mis trois mois pour détourner cette «super-jupiter» de sa trajectoire et avaler 10% de sa masse totale, tandis que la plus forte densité reste en orbite.

Les astronomes estiment qu'il y a presque autant de planètes errantes que d'étoiles dans la galaxie. Ils s'attendent donc à ce qu'un nuage gazeux avec une masse deux à trois fois supérieure à celle de la Terre soit avalé dans le courant de l'année par le trou noir situé au centre de la Voie lactée et dont il s'approche dangereusement. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!