Une surprise pour les fans de l'érotisme
Actualisé

Une surprise pour les fans de l'érotisme

C'est un parrain pas comme le autres qu'ont vu débarquer à Lille les 30.000 visiteurs de l'Erotica Dream, le salon de l'érotisme et de tous les libertinages, qui fêtait sa 10e édition.

«L'érotisme en général et la sexualité en particulier sont souvent liés à des idées reçues», a expliqué Vincent McDoom à l'Associated Press.

«En étant le parrain du salon, et en l'assumant, en rencontrant les gens sur les stands de leurs fantasmes ou de leurs désirs, je pense transformer quelque chose de parfois tabou en quelque chose de normal», poursuit celui dont le vrai métier de coach est d'apprendre à marcher aux mannequins (féminins) sur un podium.

«Pourquoi, selon votre apparence, devrait-on vous attribuer d'office telle ou telle sexualité?», s'interroge-t-il encore, estimant qu'aujourd'hui, «tout s'inscrit dans le champ des possibles».

En plus de ses nombreux stands, sur plus de 10.000 mètres carrés, le salon, l'un des plus grands d'Europe selon les organisateurs, accorde autant de places au libertinage, qu'aux sex-toys, qui depuis un an font «fureur en France», mais aussi aux tatouages éphémères ou non, à la relaxation tantrique, aux parfums aphrodisiaques ou à la peinture sur corps.

D'autres stands, encore plus dans le coeur du sujet, étaient occupés par les stars du X, répondant entres autres au nom d'Oksana, une pulpeuse beauté locale de Valenciennes (Nord), ou Yasmine, Ovidie et Estelle Desanges. (ap)

Ton opinion