Genève: Une survivante de la Shoah est décédée
Actualisé

GenèveUne survivante de la Shoah est décédée

La Genevoise Ruth Fayon, rescapée des camps de concentration nazis, est décédée dans la nuit de samedi à dimanche, a indiqué la Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (Cicad).

Née en 1928 en Tchécoslovaquie, elle avait reçu en 2006 la médaille «Genève reconnaissante».

Arrêtée en 1942 à Prague, elle est transférée avec ses parents et sa soeur à Theresienstadt, ville de garnison transformée en ghetto. L'année suivante, la famille est déportée à Auschwitz. A leur arrivée un officier leur hurle que «la seule issue, ici, c'est la cheminée», a raconté Ruth Fayon en 2005 à l'ATS. «Mais personne ne comprend, personne n'a encore entendu parler de chambres à gaz, ni de crématoires», a-t-elle ajouté.

Ruth Fayon, sa mère et sa soeur sont ensuite transférées en mars 1945 Bergen-Belsen, où elles seront finalement libérées par les soldats anglais. Leur père n'a en revanche pas survécu à la Shoah.

Après quelque 30 années de silence, Ruth Fayon s'est résolue à dire l'indicible à ses contemporains. Elle a alors donné des conférences et témoigné de l'effacement systématique d'une culture, notamment auprès des jeunes dans les écoles et collèges du canton de Genève. Elle a également fait l'objet de nombreux reportages et un livre lui a été consacré en 2009. (ats)

Ton opinion