Actualisé 27.05.2009 à 20:44

Taxe de consultationUne taxe de 100 fr. pour des soins immédiats aux urgences

Débourser 100 francs d'emblée pour se faire soigner aux urgences: l'idée émane du directeur zurichois de la santé Thomas Heiniger (PLR).

Le conseiller d'Etat s'oppose en revanche à la taxe de 30 francs pour chaque visite médicale, proposée par son collègue de parti Pascal Couchepin.

Le projet du conseiller fédéral visant à faire face à l'explosion des coûts de la santé «n'a aucun sens», affirme le ministre zurichois dans une interview publiée mercredi par le «Tages-Anzeiger». Thomas Heiniger suggère au contraire d'introduire une taxe sur les traitements hospitaliers ambulatoires.

Outre une redevance de 100 francs, le Zurichois propose une taxe de 50 francs par visite chez un médecin spécialisé. Selon lui, les coûts engendrés par les soins ambulatoires administrés par les hôpitaux ont fortement augmenté ces dernières années dans le canton de Zurich. Il y a donc matière à faire des économies dans ce domaine.

Selon M. Heiniger, cette hausse est notamment due au gel des cabinets médicaux. Les personnes qui ne trouvent pas de médecin de famille se rendent en effet à l'hôpital pour des bagatelles. C'est pourquoi le canton de Zurich a décidé de lever partiellement l'interdiction d'ouvrir de nouveaux cabinets.

Annoncée le mois dernier par Pascal Couchepin, l'idée d'une taxe de 30 francs par visite médicale est fortement contestée, y compris au sein de son propre parti. Lors de l'audition qu'il a menée début mai auprès des partenaires du secteur de la santé, la fédération des médecins FMH avait déjà lancé une contre-proposition de taxe par visite aux urgences.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!