Une télécommande universelle devenue objet d'art
Actualisé

Une télécommande universelle devenue objet d'art

Belle au regard, la SRU 9600 de Philips se laisse agréablement piloter.

Posée sur la table de votre salon, l'accessoire du fabriquant néerlandais ne passe pas inaperçu (25 cm de long). Vos invités seront intrigués par cet objet récompensé par deux prix de design. La SRU 9600/10 se veut simple d'utilisation et doit remplacer la majorité des « zapettes » qui s'accumulent avec chaque Home Cinéma. Elle commande les fonctions de base.

« Les symboles des touches tactiles sont tout de suite compréhensibles » fait remarquer une utilisatrice qui découvre cette 8 en 1. Après quelques minutes d'utilisation, le télécommande est adoptée. « Il y a que l'essentiel des boutons, répartis sur deux pages. De plus elle est très belle », commente l'étudiante conceptrice en multimédia.

Point essentiel, la configuration ne nécessite pas la saisie de codes, correspondants à la plupart des marques. A l'installation, il faut suivre pas à pas les informations affichées sur l'écran supérieur de la télécommande. La SRU 9600 passe automatiquement en revue les différents codes disponibles. Il suffit alors de valider celui qui fait réagir (éteindre) l'appareil à commander.

Cette opération prend tout de même quelques minutes. Lors de nos tests, la durée trop courte du signal envoyé n'a pas éteint l'un des téléviseurs. A la deuxième tentative de programmation, nous avons valider le code au moment du scintillement de la diode du TV.

Une fonction d'apprentissage permet à l'émetteur infrarouge de Philips de capturer les signaux d'autres télécommandes. Des macros, c'est-à-dire une combinaison de commandes préprogrammées, peuvent être mémorisées et activées par une seule touche. Bon point, les doigts ne laissent pas de traces gênantes sur l'écran tactile. Dans l'obscurité, les touches fixes (volume, chanel) ne sont pas éclairées.

Jérôme Genet

Prix indicatif de 169 fr.

Ton opinion