Allemagne: Une tornade a fait un mort et près de 60 blessés

Publié

AllemagneUne tornade a fait un mort et près de 60 blessés

La ville allemande de Paderborn, en Rhénanie du nord-Westphalie, a été frappée par une violente tempête, vendredi. On déplore une victime et des dizaines de blessés.

Les images de la tornade sont impressionnantes.

La tempête qui a balayé l’Allemagne vendredi a fait au moins un mort, près de 60 blessés et des dégâts considérables essentiellement dans l’ouest du pays, selon un bilan samedi des autorités locales. En Rhénanie-Palatinat, un homme de 38 ans est décédé après avoir subi un choc électrique en pénétrant dans une cave inondée suite aux intempéries, et avoir chuté sur la tête, a indiqué la police de Coblence.

La Rhénanie du nord-Westphalie a été particulièrement touchée: une tornade a traversé Paderborn faisant 43 blessés, dont dix graves, a précisé samedi la police de cette ville de quelque 150’000 habitants. Une trentaine d’entre eux étaient soignés à l’hôpital, une femme est «en danger de mort», a-t-elle détaillé. La police a évalué à «plusieurs millions» d’euros les «ravages» provoqué par la tornade.

Rare phénomène

Ce phénomène rare et localisé aurait également frappé la ville de Lippstadt, à une trentaine de kilomètres, selon un porte-parole des pompiers, mais sans faire de blessés. Les intempéries, survenues après plusieurs jours de températures anormalement élevées pour la saison dans le pays, ont provoqué de nombreux dommages dans cette région de l’ouest de l’Allemagne, les forces de l’ordre faisant état d’innombrables arbres déracinés, de toits arrachés, de magasins dévastés. Les trafics ferroviaire et routier restaient perturbés samedi matin.

Dans le sud, dans la région de Roth, une cabane en bois où s’étaient réfugiés des randonneurs s’est effondrée. Quatorze personnes ont été blessées, dont une femme et un enfant grièvement, a indiqué la police bavaroise locale. Les services météorologiques allemands ont levé samedi la plupart des avis de tempête, mettant toutefois en garde contre des risques d’orages violents isolés en Bavière et de fortes rafales de vent à l’est.

La violence de la tempête vendredi est liée à l’arrivée en Allemagne d’air particulièrement chaud en provenance d’Espagne et de France, d’une part, et d’air froid venant du nord d’autre part, avait expliqué le météorologue Özden Terli à la télévision publique ZDF, parlant d’un «mélange explosif».

En Rhénanie-Palatinat, des chutes de grêles de cinq centimètres de diamètre ont également été signalées, endommageant «sérieusement plusieurs dizaines de véhicules dont les vitres ont été fracassées alors qu’ils circulaient», indique la police de Coblence. Cette région, avec la Rhénanie du nord Westphalie, avait déjà été très touchée en juillet dernier par des pluies diluviennes qui avaient provoqué des inondations et coûté la vie à plus de 180 personnes.

Des vents jusqu’à 130 km/h

Le trafic ferroviaire des trains à grande vitesse a été fortement perturbé dans l’Ouest, et la police a appelé les habitants à rester chez eux. Au sud, à Nuremberg, en Bavière, le trafic régional a aussi été perturbé en raison d’arbres tombés sur les voies ferrées, a indiqué la Deutsche Bahn. Les services météorologiques allemands ont émis un avis de tempête pour la journée de vendredi, avec des rafales des vents qui pourraient atteindre jusqu’à 130 km/h par endroits.

Les intempéries, qui ont touché en premier l’ouest du pays, se déplaçaient vers l’est en soirée. La violence de la tempête est liée à l’arrivée en Allemagne d’air particulièrement chaud en provenance d’Espagne et de France, d’une part, et d’air froid venant du nord d’autre part, a expliqué le météorologue Özden Terli à la télévision publique ZDF, qui a parlé d’un «mélange explosif».

En France métropolitaine la moyenne des températures a dépassé quotidiennement les normales saisonnières durant 38 jours mercredi, égalant un record d’avril-mai 2007, selon les services météorologiques. En Allemagne, la barre des 30 degrés, parfois davantage, a été atteinte jeudi dans plusieurs communes de l’ouest et du sud du pays.

(AFP)

Ton opinion