Actualisé 27.08.2018 à 20:21

Genève

Une tour géante va naître sur les bords de l'Arve

L'un des plus hauts bâtiments du pays verra le jour à la pointe nord du PAV. Le secteur comprendra aussi une voie verte le long de la rivière.

de
David Ramseyer
1 / 4
Sur cette photo de synthèse apparaissent la future passerelle au-dessus de l'Arve et, en clair au fond, deux des nouvelles tours de 60m prévues à la pointe nord du secteur Praille-Acacias-Vernets.

Sur cette photo de synthèse apparaissent la future passerelle au-dessus de l'Arve et, en clair au fond, deux des nouvelles tours de 60m prévues à la pointe nord du secteur Praille-Acacias-Vernets.

© Bruno Marchand
La maquette de l'aménagement de la pointe nord du PAV. Au fond: la future tour de 100m. Elle sera érigée à gauche de l'actuelle tour Firmenich, qui sera conservée. En dessous, trois autres bâtiments de 60m de haut sont prévus. A gauche de la maquette figure l'actuel Hôtel de Police et ses multiples ailes. Les lieux seront agrandis. Enfin, à droite, une voie verte longera l'Arve.

La maquette de l'aménagement de la pointe nord du PAV. Au fond: la future tour de 100m. Elle sera érigée à gauche de l'actuelle tour Firmenich, qui sera conservée. En dessous, trois autres bâtiments de 60m de haut sont prévus. A gauche de la maquette figure l'actuel Hôtel de Police et ses multiples ailes. Les lieux seront agrandis. Enfin, à droite, une voie verte longera l'Arve.

© Bruno Marchand
L'actuelle pointe nord du PAV avec à gauche, la tour Firmenich, et au premier plan, au centre, l'Hôtel de Police.

L'actuelle pointe nord du PAV avec à gauche, la tour Firmenich, et au premier plan, au centre, l'Hôtel de Police.

Fred Merz

Elle sera un «nouveau symbole» de Genève, et plus particulièrement d'un futur quartier «jeune, qui va bouger de jour comme de nuit», assure le conseiller d'Etat Antonio Hodgers, chargé du Territoire. Une tour de 100m devrait dominer d'ici 2035 la pointe nord du secteur Praille-Acacias-Vernet (PAV). Une hauteur qu'aucun bâtiment n'atteint aujourd'hui au bout du lac. Avec les gratte-ciels prévus plus au sud, dans le quartier de l'Etoile, l'édifice sera l'un des plus grands de Suisse.

Dévoilé ce lundi, le projet lauréat - réalisé par les bureaux dl-a designlab-architecture de Genève et Bruno Marchand de Lausanne - accompagne la tour géante de trois petites soeurs, de 60m. En tout, le périmètre abritera 300 logements, dont certains la tête dans les cieux. Au final, cela paraît peu au vu du gabarit des constructions à venir. Et pour cause: «Le quartier n'est pas dévolu prioritairement aux appartements», précise Antonio Hodgers. En effet, environ 2000 fonctionnaires cantonaux devraient emménager dans de nouveaux bureaux sur place, d'ici 2026. Ils y côtoieront leurs collègues des forces de l'ordre: l'actuel Hôtel de Police sera conservé et même agrandi.

Culture et détente

Le secteur accueillera aussi des commerces, des bureaux ou encore une garderie. Mais le coeur du quartier promet de battre particulièrement fort près de l'Arve, grâce notamment à une présence culturelle forte. La Gravière, la Parfumerie et le Théâtre du Loup continueront de faire vivre les lieux. Ils seront aussi plus accessibles grâce à la construction d'une nouvelle passerelle vers le quai Ernest-Ansermet. De quoi désenclaver des scènes culturelles aujourd'hui coincées sur les berges.

De manière générale, la rive gauche de la rivière promet d'être plus vivante grâce à la transformation du petit chemin actuel. «Nous avons prévu une voie verte, souligne l'architecte Inès Lamunière. Le parcours sera élargi, il fera la place belle à la mobilité douce». Piétons et cyclistes pourront même s'offrir un temps d'arrêt, un verre à la main, sur les terrasses qui devraient éclore à proximité des flots de l'Arve.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!