Actualisé 05.05.2014 à 09:37

Annemasse (F)Une tourbière pour faire barrage à la mosquée

L'agriculteur expulsé du terrain prévu pour accueillir le lieu de culte n'est pas disposé à s'en aller. Il dégaine une étude du sol.

de
jef

La future mosquée d'Annemasse (F), dont le projet alimente la polémique depuis plusieurs mois, rencontre un nouvel obstacle. L'agriculteur qui refuse de quitter le terrain sur lequel elle doit être bâtie brandit dorénavant une étude, relate «Le Temps». Le document, rédigé par un expert jurassien qui a sondé le terrain en février, conclut que ce dernier est une tourbière. Or, dans une telle zone humide, la construction est régie par des règles bien plus strictes qu'ailleurs.

Wikiagri, un site spécialiste du monde paysan, affirme que le terrain est inconstructible. Les auteurs de l'étude, eux, sont bien plus mesurés. Ils se limitent à indiquer que les drainages sont interdits dans de tels secteurs. Divers sites identitaires se sont quant à eux saisis du conflit et évoquent, notamment, «le spectre musulman qui menace même nos bonnes salades locales», cite «Le Temps».

C'est que l'agriculteur frondeur, jadis membre du Front national, s'oppose à son expulsion et a planté des choux et des patates sur la parcelle. La Municipalité, qui a mis fin à son bail, remet en cause la valeur de l'étude scientifique. Elle refuse par ailleurs d'envisager une solution de repli, à laquelle serait ouverte la communauté musulmane.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!