Genève: Une troisième église vandalisée en dix jours
Actualisé

GenèveUne troisième église vandalisée en dix jours

Une statue a été endommagée à Hermance. L'Enfant Jésus a été décapité et la Vierge a eu la main tranchée.

par
jef
L'église du Sacré-Coeur, à Plainpalais, a été vandalisée le 3 mars. Suivront celle de Pregny-Chambésy et, dernière en date, celle d'Hermance.

L'église du Sacré-Coeur, à Plainpalais, a été vandalisée le 3 mars. Suivront celle de Pregny-Chambésy et, dernière en date, celle d'Hermance.

Le Sacré-Coeur à Plainpalais, Sainte-Pétronille à Pregny-Chambésy, et maintenant Saint-Georges à Hermance. Les églises genevoises affrontent une vague de vandalisme depuis le 3 mars. Le dernier épisode en date, survenu à Hermance, donc, s'est déroulé entre le jeudi 12 et le vendredi 13 mars, relate la «Tribune de Genève». La statue de Saint-Roch, patron des animaux, a été dégradée. Celle de la Vierge et de l'Enfant Jésus a subi les assauts les plus graves: Marie a eu la main tranchée, et le Christ n'a plus de tête.

Les trois affaires comportent des similitudes. A chaque fois, des statues de saints sont prises pour cible. Et le ou les vandales emportent toujours avec eux un trophée: tête, doigt, pan de tapisserie.

Pour l'heure, seules les déprédations perpétrées au Sacré-Coeur, à Plainpalais, sont reliées à un suspect. Il s'agit d'un homme de 28 ans, qui a été arrêté le 13 mars. Il s'était échappé du service de psychiatrie des HUG, où il avait été amené après avoir tenté de bouter le feu à une statue du quai Wilson. La police a confié à la Tribune de Genève que ce déséquilibré aurait endommagé des sculptures sur une vingtaine de sites.

Ton opinion