Intempéries en Suisse: Une trombe d'eau se forme sur le lac de Neuchâtel
Actualisé

Intempéries en SuisseUne trombe d'eau se forme sur le lac de Neuchâtel

De violents orages ont déferlé sur la Suisse durant le week-end. L'ouest du pays a été particulièrement touché.

1 / 11
29.05 Une trombe d'eau s'est formée sur le lac de Neuchâtel, dimanche à la mi-journée.

29.05 Une trombe d'eau s'est formée sur le lac de Neuchâtel, dimanche à la mi-journée.

Lecteur reporter/Rossignol
29.05 Les pompiers ont dû intervenir dimanche matin à Châtel-sur-Montsalvens, dans le canton de Fribourg, pour un ruisseau qui est sorti de son lit après les importantes précipitations.

29.05 Les pompiers ont dû intervenir dimanche matin à Châtel-sur-Montsalvens, dans le canton de Fribourg, pour un ruisseau qui est sorti de son lit après les importantes précipitations.

Lecteur reporter
Le Jura bernois et la région du Seeland ont été secoué par de violents orages, dans la nuit de samedi à dimanche.

Le Jura bernois et la région du Seeland ont été secoué par de violents orages, dans la nuit de samedi à dimanche.

Lecteur reporter/Pbadventures

Après une accalmie de courte durée, les intempéries ont fait leur retour, dimanche en fin de matinée. De nombreux lecteurs nous ont signalé la formation d'une trombe d'eau sur le lac de Neuchâtel. Ce phénomène naturel spectaculaire ressemble à une tornade, mais ses vents sont beaucoup plus faibles, selon SRF Meteo.

Pour qu'une trombe d'eau se forme, il faut que des couches d'air froid, ou du moins frais, et très instable se déplacent sur un plan d'eau chaud ou relativement chaud. L'air froid se réchauffe au-dessus du lac et commence à monter. Selon les conditions de vent, cet air ascendant se met alors à tourner sur son propre axe. Puis le tourbillon se resserre de plus en plus et s'accélère.

5300 foyers privés de courant

Dans la nuit de samedi à dimanche, le Jura bernois et la région du Seeland ont été secoué par de violents orages. De fortes précipitations et des grêlons de la taille d'une balle de ping-pong se sont abattus par endroits.

Environ 5300 foyers ont été privés de courant durant quelques heures. Les dérangements ont pu être levés peu après minuit. La panne a touché 3800 maisons situées dans les communes de Champoz, Sorvilier, Valbirse, Loveresse et Court, juste après 22h, indique dans un communiqué le groupe énergétique bernois BKW.

Plus tard durant la nuit, 1500 foyers des communes de Belmond, Jens et Merzlingen ont également été coupés du secteur pendant une cinquantaine de minutes. Les spécialistes de BKW ont levé les dérangements le plus rapidement possible, note encore le groupe énergétique.

Les intempéries ont aussi perturbé le trafic ferroviaire régional dimanche matin dans les environs de Berne. Des retards importants ont été signalés sur la ligne Berne-Soleure.

Dimanche, à la suite des fortes intempéries qui se sont abattues sur la Suisse italienne, un tronçon de route a été fermé par mesure de sécurité dans le Val Blenio en raison d'un glissement de terrain. Entre Ghirone et Cozzera, quelque 80'000 mètres cubes de matériau se sont déplacés à 2000 mètres d'altitude. La population n'a pas été mise en danger.

Dans le Val Malvaglia, la route entre Madra et Dandrio a été bloquée par un éboulement et 250 personnes ont été isolées au sommet de la vallée.

Durant la nuit de samedi à dimanche, deux pannes ont touché les installations de la société bernoise BKW, à Sorvilier (BE) et dans le Seeland. Environ 5300 clients ont été privés de courant dans les communes de Champoz, Sorvilier, Valbirse, Loveresse, Court, Bellmund, Jens et Merzligen. Le courant a pu être rétabli peu après minuit.

80 annonces

La police cantonale bernoise a fait état de 80 annonces de sinistres. La plupart concernaient des infiltrations d'eau dans des bâtiments. A Liebefeld, la foudre a provoqué un incendie dans le grenier d'une habitation. Le feu a pu être rapidement éteint.

Dans la même commune bernoise, la route cantonale a dû être bloquée pendant près de trois heures, car elle était inondée. Des cours d'eau ont débordé par endroits et des arbres sont tombés. Aucun blessé n'a cependant été signalé à la police.

Les intempéries ont aussi perturbé le trafic ferroviaire régional dimanche matin dans les environs de Berne. Les orages ont causé des problèmes à la ligne de contact et inondé les rails en direction de Schwarzenburg (BE). Les trains sur la ligne Berne-Soleure ont subi d'importants retards.

Conditions propices aux orages

Avec l'arrivée d'un courant de sud-ouest chaud et instable, Meteosuisse et d'autres services privés de météorologie avaient annoncé des dangers d'intempéries sur de larges pans de la Suisse, notamment sur le Plateau et la Suisse romande. La région de Bienne-Neuchâtel était particulièrement concernée.

Le danger était évalué comme «marqué» pour cette partie de la Suisse. L'office fédéral de la météorologie et de climatologie évoquait l'arrivée d'un «orage violent de secteur Sud-ouest générant de fortes rafales, de la grêle et/ou des précipitations soutenues».

Touchés par la foudre

Plusieurs personnes ont été victimes des orages ce week-end. En France, huit enfants ont été blessés dans un parc à Paris. En Allemagne, un éclair s'est abattu sur un terrain de football après un match, faisant 35 blessés. Deux personnes ont également été tuées dans les montagnes du sud de la Pologne.

(20 minutes/ats)

Aar sous surveillance

En ville de Berne, les habitants proches de l'Aar ont reçu un SMS des pompiers les mettant en garde face au haut niveau de l'eau. Il leur était conseillé de garder un oeil sur leur cave.

Des pompes ont également été installées par mesure de précaution, afin de verser l'éventuel surplus d'eau du fleuve dans la canalisation. Il n'y avait toutefois pas de danger d'inondation.

D'après Robert Diezig, du département d'hydrologie de l'Office fédéral de l'environnement, les précipitations devraint diminuer à partir de minuit et la situation se calmera dès lundi. Actuellement, un danger de degré 2 est émis pour le Sud des Alpes, notamment le Sud du Valais et tout le canton du Tessin, signale MétéoSuisse sur son site.

Ton opinion