Canada: Une tuerie planifiée pour la Saint-Valentin
Actualisé

CanadaUne tuerie planifiée pour la Saint-Valentin

Deux jeunes avaient planifié une fusillade samedi, pour la Saint-Valentin, dans le plus grand centre commercial d'Halifax, au Canada.

Un jeune de 19 ans a été retrouvé mort à son domicile de Timberlae.

Un jeune de 19 ans a été retrouvé mort à son domicile de Timberlae.

Ils comptaient se suicider après la tuerie.

Quatre individus qui avaient noué des liens d'amitié, «pas du tout basés sur une idéologie culturelle», étaient partis à la dérive jusqu'à planifier «un crime haineux», a raconté samedi Brian Brennan, commissaire adjoint de la Gendarmerie royale du Canada lors d'une conférence de presse.

Une Américaine de 23 ans et un Canadien de 20 ans ont été inculpés samedi de tentative de meurtres, alors qu'un troisième individu, âgé de 17 ans, a été remis en liberté.

Tous trois avaient été arrêtés la veille dans le cadre d'une enquête sur un projet de tuerie de masse, déjoué par la police grâce à un renseignement qui lui avait été donné jeudi.

Tirer dans la foule

A partir de cette information, les policiers avaient localisé un suspect de 19 ans, habitant Timberlae, petite localité en banlieue ouest d'Halifax, dont ils ont constaté le décès en arrivant sur place, dans la nuit de vendredi à samedi.

C'est avec lui que Lindsay Souvannarath, habitant Geneva dans l'Illinois (Etats-Unis), avait rendez-vous pour tirer dans la foule le jour de la Saint-Valentin, au Halifax Shopping Centre, a expliqué le chef de la police municipale.

Ces deux jeunes avaient ensuite prévu de se suicider, selon M. Brennan, qui a précisé que trois armes à feu avaient été retrouvées à Timberlae. La police n'a pas voulu donner les circonstances de la mort du jeune de 19 ans, ni évoquer la thèse du suicide.

Vigilance des habitants

La jeune Américaine a été arrêtée près de l'aéroport en compagnie de Randall Shepherd, 20 ans, originaire d'Halifax. Si ce dernier ne devait pas directement participer à la tuerie, il est cependant poursuivi pour le même chef d'inculpation.

Le maire d'Halifax, Mike Savage, a remercié le corps policier pour avoir évité une tragédie. De son côté, le ministre canadien de la Justice Peter MacKay a exprimé son soulagement que cette tuerie ait été déjouée car «au vu de ce que l'on sait à ce stade, cela aurait été dévastateur».

La police a salué la vigilance des habitants qui a permis d'obtenir l'information nécessaire pour empêcher les jeunes de mettre leur plan à exécution. (ats)

Ton opinion