Télécrochet: Une Valaisanne cartonne dans «The Voice Kids» Portugal

Publié

TélécrochetUne Valaisanne cartonne dans «The Voice Kids» Portugal

Âgée de 13 ans, Madalena a réussi à séduire les quatre coaches dans la version portugaise du télécrochet avec une chanson en français.

par
Julienne Farine

La deuxième saison de «The Voice Kids», au Portugal, a souri à une Valaisanne. Grâce à son interprétation de «Je t’aime», de Lara Fabian, le 10 janvier 2021, Madalena a fait se retourner les fauteuils des quatre coaches de l’émission: Fernando Daniel, Carolina Deslandes, Carlão et Marisa Liz.

L’habitante de Sion a finalement choisi de rejoindre l’équipe de Marisa, avec laquelle elle a chanté un titre après sa prestation, en hommage à son frère victime d’une commotion cérébrale en 2018 et qui s’était réveillé à l’hôpital en entendant sa sœur interpréter un morceau de la chanteuse.

Début février 2021, celle qui a été finaliste du Kids Voice Tour en 2019, et qui l’est encore cette année, défendra sa place lors des Battles. Si elle est choisie par sa coach après cette étape, elle se retrouvera en demi-finale du programme.

Pourquoi avoir décidé de tenter ta chance au Portugal?

J’ai appris que les castings commençaient et je m’y suis inscrite parce que chanter est ma passion. Je suis originaire du Portugal, ma famille est là-bas et je voulais le faire dans mon pays. J’avais passé un casting pour la version française de «The Voice Kids», mais j’étais en attente d’une réponse.

Comment as-tu choisi le titre de Lara Fabian pour ton audition à l’aveugle?

Au fur et à mesure des castings, j’ai proposé six chansons. Des titres en français, en espagnol, en portugais et en anglais. La production a voulu que je chante «Je t’aime». Lara Fabian est l’une de mes artistes préférées.

Tu ne craignais pas qu’interpréter un titre relativement inconnu au Portugal puisse te desservir?

Non, parce que c’était différent de ce qu’ont proposé les autres candidats. Chanter dans une de mes langues maternelles, c’est quelque chose que j’aime beaucoup. Je comprends le texte et je peux faire passer des émotions. Une des coaches m’a dit que même sans comprendre un seul mot, elle avait ressenti l’émotion et c’était un des plus beaux compliments que l’on pouvait me faire.

T’attendais-tu à ce que les quatre coaches se retournent?

Pas du tout! Même pas un. Quand je les ai vus se retourner, j’étais sous le choc et supercontente. Jamais de la vie je ne m’étais imaginée réussir à passer.

Devenir chanteuse professionnelle est ton rêve?

Non, j’aimerais que ça reste ma passion. Devenir chanteuse me fait un peu peur, parce que ce n’est pas un métier sûr et que je veux garder les pieds sur terre. Je souhaite être neurologue, c’est quelque chose qui me tient à cœur. Mon frère a des problèmes, il est différent des autres et j’aimerais exercer ce métier pour essayer de comprendre les enfants et les personnes en difficulté comme lui. C’est quelque chose qui me touche beaucoup.

Ton opinion