Actualisé 24.02.2009 à 21:48

neuchâtel

Une vendeuse accuse Migros de discrimination

Une ancienne employée a porté plainte pour inégalité de salaires. Le géant orange nie en bloc.

de
Nicolas Maradan

«C'est David contre Goliath», s'exclame Catherine. Pendant douze ans elle a travaillé au rayon frigos et surgelés d'un magasin Migros neuchâtelois. Aujourd'hui à l'assurance, elle a décidé de porter plainte contre son ancien employeur. La raison du litige? Pour un travail équivalent, elle était payée 300 fr. de moins qu'un collège masculin engagé six ans après elle.

Du côté du géant orange, on conteste toute pratique discriminatoire. Pour expliquer cette différence de salaire (qui représente environ 10% du revenu total), Migros avance le fait que Catherine et son collègue n'occupaient pas le même poste. «Cet homme était vendeur-magasinier, alors que la plaignante était vendeuse», affirme Maryvonne Monnier, porte-parole de Migros Neuchâtel-Fribourg.

Catherine prétend pourtant que sa fiche de salaire indiquait qu'elle était vendeuse-magasinière. Et ajoute: «Nous travaillions pratiquement au même rayon, précise-t-elle. En plus, contrairement à lui, j'avais été formée à employer la caisse, ce qui représente une grosse responsabilité.» Interrogée à propos des affirmations de la plaignante, Maryvonne Monnier a refusé d'entrer en matière.

Une séance de conciliation a été agendée en mars entre les deux parties pour régler le conflit. «D'autres femmes doivent être dans le même cas que moi, commente Catherine. Mais elles n'osent pas parler.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!