Canada: Une victime de l’attaque au sabre: «Je suis très contente de cette décision»
Publié

CanadaUne victime de l’attaque au sabre: «Je suis très contente de cette décision»

L’homme qui a tué deux personnes et blessé cinq autres à coups de sabre à Québec le soir d’Halloween en 2020 a été reconnu coupable de meurtres et de tentatives de meurtre vendredi par la justice canadienne.

Le suspect a finalement été «arrêté peu avant 1h ce matin», la nuit des attaques. 

Le suspect a finalement été «arrêté peu avant 1h ce matin», la nuit des attaques. 

Afp

Carl Girouard, armé d’un sabre japonais «de type katana» et vêtu d’un déguisement médiéval, avait semé la terreur il y a un an et demi en s’attaquant le soir du 31 octobre à des gens dans les rues de la capitale de la province canadienne du Québec. Deux Français étaient au nombre des blessés.

L’homme, âgé de 26 ans aujourd’hui, avait plaidé la non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux. Après cinq jours de délibération, les 11 membres du jury l’ont jugé coupable à l’unanimité. Sa peine n’est pas encore connue et sera décidée après le 10 juin. Au minimum, ce sera la prison à vie sans possibilité de libération avant 25 ans.

«On est très heureux pour les membres des familles des victimes qui aujourd’hui vont pouvoir tourner la page et on espère mettre un peu de baume sur leur plaie», a réagi le procureur François Godin à sa sortie du Palais de justice après un mois de procès.

«Echangé de longs regards»

«Malheureusement il est trop tard pour Suzanne Clermont et M. (François) Duchesne, ça ne nous ramènera pas nos êtres chers, mais la société sera protégée», a pour sa part commenté la belle-sœur de Suzanne Clermont, se disant «vraiment soulagée».

«J’ai du mal à me réjouir du malheur des autres, mais je suis très contente de cette décision», a pour sa part réagi Lisa Mahmoud, une Française âgée de 26 ans qui a survécu à cette attaque. Cette coiffeuse qui a raconté avoir «échangé de longs regards» avec son assaillant durant le procès est toujours hantée par cette attaque. Elle n’a pas réussi pour l’instant à reprendre son activité professionnelle, ni l’usage complet de sa main blessée.

Pour l’avocat de Carl Girouard, cette décision est une «grande déception». «Le verdict n’est pas aligné avec les arguments qu’on avait soumis», a-t-il affirmé aux journalistes, annonçant déjà son intention de faire appel.

Sans antécédents judiciaires, Carl Girouard avait semé la terreur dans les rues du Vieux-Québec, cherchant ses victimes dans les rues de la ville, peu fréquentées en raison notamment de la pandémie de coronavirus qui avait limité les festivités d’Halloween.

(AFP)

Ton opinion