Affaire Ramadan: Une victime porte plainte pour menaces de mort
Actualisé

Affaire RamadanUne victime porte plainte pour menaces de mort

L'ancienne salafiste Henda Ayari, première femme à avoir dénoncé Tariq Ramadan, a saisi la justice et a été placée sous protection policière.

Tariq Ramadan est accusé de viols par deux femmes.

Tariq Ramadan est accusé de viols par deux femmes.

AFP

Selon une information d'Europe 1, l'ancienne salafiste devenue féministe a porté plainte pour des menaces de mort. Depuis sa plainte pour viol contre Tariq Ramadan, la jeune femme fait l'objet de nombreuses insultes et autres propos violents.

C'est jeudi dernier qu'Henda Ayari s'est présentée au commissariat avec 21 pages de messages inappropriés et une clé USB contenant des vidéos de menaces. Les intervenants, pour la plupart des hommes, appellent à l'abattre ou l'écarteler, rapporte encore le site français. «Pour moi, c'était important de me libérer pour pouvoir me reconstruire et surtout pour pouvoir dire à d'autres femmes «Trouvez le courage de parler»», précise encore la jeune femme.

Autres affaires

L'avocat d'Henda Ayari a déclaré que sa cliente était désormais «sous protection policière rapprochée». Une deuxième femme a également porté plainte pour viol, en France, contre l'islamologue genevois de 55 ans.

Outre ces deux affaires, trois anciennes élèves ont rapporté avoir eu des relations sexuelles avec Tariq Ramadan entre 1984 et 2004, alors qu'il enseignant le français et la philosophie à Genève. Une quatrième évoque le harcèlement sexuel dont elle a été l'objet à cette époque également. L'islamologue a annoncé vouloir porter plainte pour diffamation concernant ces cas vieux de près de 25 ans, qui sont en outre prescrits.

Tariq Ramadan, le feu de l’enfer médiatique

Accusé de harcèlement et de brutalité, l’islamologue est toujours plus isolé, sauf sur les réseaux sociaux.

Henda Ayari est désormais écrivaine. (Capture d'écran TV5 monde)

(NewsXpress)

Ton opinion