Actualisé 07.12.2010 à 21:38

Football - Champions LeagueUne victoire bâloise pour la sensation

Opposés mercredi soir (20h45) en Champions League, le Bayern Munich et le FC Bâle joueront la gagne. Un succès rhénan à l'extérieur serait «exceptionnel».

de
Oliver Dufour, Munich
Xherdan Shaqiri (à droite) aura fort à faire pour vaincre Danijel Pranjic et les Munichois.

Xherdan Shaqiri (à droite) aura fort à faire pour vaincre Danijel Pranjic et les Munichois.

Pour l'entraîneur Thorsten Fink et les joueurs bâlois, un match à guichets fermés dans la prestigieuse Allianz Arena bavaroise constitue la cerise sur le gâteau pour marquer la fin de la phase de poules. «Nous le méritons pour tout notre labeur jusqu'à ce jour», a estimé le tacticien allemand du FCB.

Ancien joueur du Bayern durant six ans, Fink estime qu'un succès obtenu à Munich serait déjà «une sensation». Tandis qu'une très peu probable qualification pour la prochaine phase de Champions League, uniquement possible en cas de victoire suisse associée à une défaite de la Roma à Cluj, relèverait du «miracle». Les Rhénans ont avoué que le match de championnat de dimanche prochain à Saint-Jacques contre GC sera le vrai enjeu de la semaine.

Le Bayern ne perd pas à domicile

Déjà assuré de jouer au moins en Europa League l'an prochain, Bâle pourra toutefois évoluer sans pression en Bavière. «Lors du match aller à la maison (n.d.l.r: défaite 1-2), c'était un bon jour pour nous et un mauvais pour le Bayern», a tempéré le milieu Valentin Stocker. «Et ça n'a quand même pas suffi! Mais ce match sera quand même le point d'orgue de notre année.» Dans le camp allemand, la victoire est tout aussi importante.

«Notre succès n'est pas nécessaire, mais nous voulons l'emporter», a martelé le coach Louis Van Gaal. «On n'a pas le droit de perdre à domicile dans un stade plein.» Le Néerlandais alignera donc une équipe compétitive et fera confiance à Thomas Kraft – préféré à Butt – devant les filets.

Streller encore papa

La petite Elin Mia Streller a poussé son premier cri dans la nuit de lundi à mardi, a annoncé mardi le staff bâlois. Il s’agit du second enfant de l’attaquant rhénan Marco avec sa femme Désirée, déjà parents du jeune Sean Lionn (2 ans). L’international suisse a pour cette raison obtenu la permission de ne rejoindre ses coéquipiers à Munich que mercredi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!