Actualisé

Football - Super LeagueUne victoire capitale pour Xamax

Le club de la Maladière s'est imposé 2-1 face à Lucerne hier et devance Grasshopper pour grimper à la 8e place du classement.

par
Grégory beaud/Neuchâtel
Geoffrey Treand (à g.)congratule Federico Almerares auteurs de deux buts dimanche après-midi.

Geoffrey Treand (à g.)congratule Federico Almerares auteurs de deux buts dimanche après-midi.

Neuchâtel n'avait plus gagné en championnat depuis le 6 février et le match de reprise face à Sion.

Depuis, la formation de Didier Ollé-Nicolle n'avait récolté que deux malheureux points et concédé six défaites. Dans le jeu, les prémices d'un regain de forme étaient perceptibles à Bâle et à Saint-Gall, lors des deux dernières sorties neuchâteloises.

«Contrairement à d'autres, j'ai tiré du positif de ce précédent résultat (1-1), a remarqué l'entraîneur français des Romands. Revenir au score à l'extérieur et ramener un point était un pas en avant. Croyez-vous vraiment que nous aurions pu battre Lucerne en minimisant ce résultat?»

Grâce à ces trois unités engrangées, Neuchâtel n'est plus barragiste. «Nous y croyons, a poursuivi le technicien. Cette équipe ne sera pas reléguée.»

Pour le capitaine Raphaël Nuzzolo, ce succès ne change rien au problème – «On est toujours à la lutte au sein d'un groupe de quatre équipes» –, mais il en retient la manière: «Rien n'était facile. Nous nous sommes battus comme jamais.»

Questionné sur l'agitation régnant autour du club, il préfère botter en touche: «Nous, les joueurs, nous n'avons que 90 minutes par semaine pour prouver que nous faisons du bon travail. Nous devons nous concentrer sur le jeu et laisser le reste aux dirigeants.»

Almerares double buteur

La rencontre n’aurait pas pu plus mal commencer. Dès la 7e, Renggli a trompé Bedenik d’un coup franc direct. Sur cette frappe,

le portier xamaxien a paru trop passif. Il a fallu attendre quinze minutes pour voir la première incursion neuchâteloise en terres lucernoises. Puis, l’équipe locale s’est petit à petit réveillée, sans enthousiasmer pour autant. A la 36e, Nuzzolo – le Neuchâtelois le plus remuant – a alerté le gardien Zibung. Sur le rebond, Almerares a pu égaliser. A la 71e, ce même Almerares a trompé le portier de Suisse centrale sur un coup franc de 25 mètres.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!