Actualisé 14.04.2007 à 09:18

Une vidéo montre les deux français enlevés en Afghanistan

MONTREAL - La chaîne de télévision anglophone de Radio-Canada a obtenu une vidéo montrant les deux humanitaires français détenus par des talibans présumés en Afghanistan, dont on est sans nouvelles depuis leur disparition il y a dix jours dans le sud-ouest du pays.

Les deux otages, un homme et une femme membres de l'organisation Terre d'enfance, y déclarent avoir été enlevés par les talibans et supplient leurs ravisseurs d'épargner leur vie, a rapporté la chaîne canadienne vendredi.

L'employeur des deux Français a confirmé leur identité, selon Radio-Canada, qui n'a pas précisé comment la vidéo lui avait été remise. La chaîne en anglais de Radio-Canada, CBC, affirme également avoir obtenu confirmation de l'identité des Français par les autorités françaises. Joint par l'Associated Press tôt samedi, le Quai d'Orsay indique cependant ne vouloir faire «aucun commentaire à ce stade». Des précisions devraient être apportées samedi dans la journée.

Selon le compte-rendu de CBC, l'otage prénommée Céline explique dans son témoignage qu'elle est une travailleuse humanitaire française enlevée par les talibans il y a 10 jours. Elle supplie aussi les ravisseurs de lui laisser la vie sauve.

Puis, un homme qui se présente comme Eric apparaît à l'écran pour demander lui aussi à ce qu'on le laisse en vie.

L'association française, qui vient en aide aux enfants, a confirmé l'identité des deux travailleurs humanitaires manquants.

La vidéo présente aussi trois Afghans, menottés et les yeux bandés, qui seraient les traducteurs et le chauffeur des travailleurs français. On aperçoit aussi les ravisseurs lourdement armés.

Portés disparus dans la province de Nimroz, frontalière avec l'Iran et le Pakistan, les deux Français ont quitté les locaux de l'ONG le 3 avril en compagnie d'un cuisinier, d'un chauffeur et d'un garde du corps afghans. Un porte-parole des talibans a revendiqué l'enlèvement du groupe, sans que cette information puisse être confirmée de sources indépendantes.

Vendredi, l'Elysée a fait savoir que le président français Jacques Chirac a appelé jeudi son homologue afghan Hamid Karzaï pour lui demander que «tous les efforts puissent être faits en vue de la libération» des membres de l'association Terre d'Enfance. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!