20.06.2020 à 16:54

Cité des étoilesUne ville de cosmonautes cachée en Russie

C’est à Star City (la Cité des étoiles), non loin de Moscou, que les astronautes s’entraînent pour leurs missions dans l’espace. Mais l’agence spatiale américaine NASA y a également élu domicile.

de
Meret Steiger
20.6.2020
Voici la Cité des étoiles (Swjosdny Gorodok), une ville d’astronautes en Russie.

Voici la Cité des étoiles (Swjosdny Gorodok), une ville d’astronautes en Russie.

GCTC.su/Yuri Gagarin Cosmonaut Training Center
Elle compte près de 6000 habitants, tous des membres du personnel de l’agence spatiale et leurs familles.

Elle compte près de 6000 habitants, tous des membres du personnel de l’agence spatiale et leurs familles.

Errabee/Wikipedia
C’est également là que se trouve le centre de formation des cosmonautes Youri Gagarine, dans lequel viennent s’entraîner les astronautes du monde entier.

C’est également là que se trouve le centre de formation des cosmonautes Youri Gagarine, dans lequel viennent s’entraîner les astronautes du monde entier.

Nasa/Stephanie Stoll

Au beau milieu d’une forêt russe, non loin de Moscou, se trouve une mini-ville extraordinaire portant le nom de Swjosdny Gorodok (Cité des étoiles, en français). Habitée exclusivement par des astronautes et des chercheurs spatiaux depuis plus d’un demi-siècle, elle est en quelque sorte la Mecque de l’entraînement spatial. Le fait remarquable est que dans les années 1970, durant la Guerre froide, les Russes ont invité l’agence spatiale américaine NASA à venir s’y installer.

En bref

  • C’est dans la ville russe de Swjosdny Gorodok (la Cité des étoiles) que s’entraînent les astronautes.
  • Pendant la Guerre froide, la NASA y a également élu domicile.
  • Les astronautes s’entraînent au centre de formation Youri Gagarine.

Comme l’a déclaré le physicien et astronaute américain de la NASA, Michael Barratt, en 1998 face aux médias, «Star City a toujours été une ville un peu interdite, secrète». Lors de son ouverture dans les années 1960 Звёздный городо́к (le nom russe de la Cité des étoiles) était censée aider les Russes à se rendre sur la Lune le plus rapidement possible, de préférence avant les Américains.

Seul le personnel de l’agence spatiale (russe) est autorisé

Star City a été construite en l’honneur du cosmonaute Youri Alexeïevitch Gagarine, le premier homme à avoir effectué un vol dans l’espace. La ville abrite exclusivement les membres du personnel de l’agence spatiale russe (Roscosmos) et leurs familles. On y trouve des écoles, un cinéma, un centre sportif, une église, un bureau de poste, ainsi qu’une crèche. La petite cité compte actuellement près de 6000 habitants.

L’impensable s’est produit en 1973, lorsque la NASA a élu domicile dans le «Prophylactory», un bâtiment de plusieurs étages situé dans l’enceinte de la Cité des étoiles. L’agence spatiale américaine y a installé une annexe. Le projet Apollo-Soyouz (ASTP) était alors la première mission spatiale conjointe entre l’Union soviétique et les États-Unis. «Il s’agit de la première rencontre de cosmonautes américains et soviétiques dans l’espace de l’histoire» disait alors Léonid Ilitch Brejnev, le dirigeant de l’URSS de l’époque.

Un choc des cultures pour les Américains

À son arrivée à Star City en 1994, l’astronaute Ken Cameron aurait déclaré: «Il n’y a pas beaucoup de cowboys comme nous ici». À ce propos, Mike Lopez affirme: «C’était un véritable choc culturel. Il n’y avait, par exemple, pas de restaurant, ni de station-service. L’essence était simplement vendue en bord de route et sortait directement de camions-citernes».

Depuis 1994, la NASA occupe du reste un siège permanent dans la ville cachée. Mais pour les astronautes américains, le principal défi reste la langue. L’astronaute de la NASA, Dan Burbank affirme: «Dans les salles de commande, presque tout est annoté en russe. Cela fait presque vingt ans que je suis ici et j’ai encore beaucoup à apprendre».

Les visites sont possibles

Alors qu’a ses débuts, la ville était encore une zone militaire interdite, les mesures de sécurité ont été progressivement assouplies au cours des dernières années. On accueille aujourd’hui des astronautes du monde entier au centre de formation des cosmonautes Youri Gagarine. Il est également possible de visiter la ville des astronautes et le musée de l’espace. Avant de s’y rendre, il faut toutefois prendre rendez-vous ou faire une visite virtuelle de la ville.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!