Genève: Une vingtaine de bateaux ont déjà coulé
Actualisé

GenèveUne vingtaine de bateaux ont déjà coulé

Depuis une semaine, de nombreuses embarcations ont pris l'eau ou coulé dans la rade. Vendredi, une bise tempétueuse pourrait encore provoquer de très importants dégâts.

par
Faïrouz Khaïry

Les embarcations de la Rade peuvent chavirer ou couler sous le poids conséquent de la glace accumulée. Quelles sont les consignes que doivent respecter les plaisanciers pour éviter ce genre de catastrophe ? «Il est difficile de se prémunir contre les éléments naturels, explique Dominique Gremaud, brigadier chef de groupe de la police de la navigation. En revanche, il est conseillé de déplacer les bateaux qui sont particulièrement exposés, surtout avant vendredi.»

Il conseille également aux propriétaires de se rendre sur leur embarcation afin d'enlever la glace sans oublier les précautions d'usage. «Il faut être équipé en conséquence, notamment avec un gilet de sauvetage et surtout ne pas prendre de risques inutiles», recommande Dominique Gremaud,

Travail de titan

Armés de haches et de masses, les policiers de la navigation interviennent sur les embarcations pour tenter d'évacuer la glace, mais le travail s'avère titanesque. De plus, les conditions sont parfois extrêmes lorsque le lac est agité et que les vagues atteignent près de 1m50, comme c'était le cas ce week-end. Samedi, dimanche et mardi ont été des journées particulièrement chargées. «Nous pouvons intervenir suite à des appels de propriétaires de navire ou simplement parce que l'on constate qu'il faut agir afin d'éviter que le bateau ne coule, mais des fois il est trop tard.» Dans ce cas, les propriétaires font appel à des entreprises privées qui viennent les remorquer.

Bateaux en partie sous l'eau

Si l'embarcation n'est qu'en partie immergée, la police peut intervenir. Le bateau peut être tiré par un autre jusqu'à la grue la plus proche afin de l'extraire de l'eau comme ce fut le cas pour «La Sicilienne». Alexandre, le propriétaire du voilier raconte sa mésaventure : « le premier tiers du bateau était sous l'eau en raison du poids de la glace. Les policiers l'ont déplacé et ont pompé près de 1500 litres à l'intérieur. Grâce à eux, «La Sicilienne» est à nouveau à flot.»

Les embarcations qui ont coulé sont-elles récupérables? «C'est possible, mais cela dépend de la qualité du bateau et du polyester ou du bois. Puis, il faut voir si le moteur a été endommagé ou non», répond Dominique Gremaud.

Ne pas s'aventurer sur la glace

En ce qui concerne le sauvetage de personnes, la police de la navigation a été appelée une fois depuis le début de ce froid glacial. Des enfants s'étaient aventurés sur l'Arve gelée, mais il n'y a pas eu de blessés. «Il faut absolument éviter d'aller sur la glace. C'est extrêmement dangereux», rappelle la police de la navigation.

Ton opinion