Actualisé 11.07.2018 à 09:46

ZurichUne voiture occupe quatre places pour handicapés

Un véhicule mal parqué squattait quatre places de stationnement pour handicapés. Pire, il n'était pas muni du document nécessaire.

de
som/jfe
A défaut de réussir à se mettre dans une case, le conducteur a réussi à en prendre quatre.

A défaut de réussir à se mettre dans une case, le conducteur a réussi à en prendre quatre.

«Pour l'amour du ciel!», s'est écrié un lecteur-reporter de «20 Minuten» lorsqu'il s'est récemment rendu dans le parking du bâtiment Uetlihof du Credit Suisse, à Zurich. Une Volvo immatriculée dans le canton de Bâle-Campagne se tenait sur les places pour personnes handicapées de telle sorte qu'aucune d'elles ne soit libre: «Et il n'y avait même pas de macaron de stationnement autorisé sur le véhicule», précise le témoin. Et de se questionner: «comment peut-on être aussi audacieux?»

Selon le porte-parole du Credit Suisse, ce comportement est absolument inacceptable dans les parkings visiteurs de la banque: «Les parkings du Credit Suisse à l'Uetlihof sont régulièrement contrôlés par notre service de sécurité interne. Par ailleurs, nous acceptons également les plaintes par le biais de l'accueil.» Dans le cas de la voiture concernée, elle était probablement partie avant le tour de l'agent de sécurité: «Aucun rapport n'a été reçu à ce propos», précise le porte-parole.

D'après Marco Bisa, porte-parole de la police municipale zurichoise, il pourrait y avoir une amende en cas de plainte. D'ailleurs, cela pourrait même être plus élevé dans un parking privé que dans un parking public en raison des frais de traitement, indique-t-il. Précisément, dans le cas du parking concerné, l'amende pour stationnement injustifié sur les places de stationnement pour personnes handicapées est de 120 francs.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!