Suisse: Une voiture sur dix sera électrique en 2025
Actualisé

SuisseUne voiture sur dix sera électrique en 2025

TA-SWISS prône la tarification de l'électromobilité en rappelant que le développement de ce transport pourrait nuire à l'état des routes.

Le développement des voitures électriques risque de faire diminuer les moyens à disposition pour l'entretien des routes, issus des taxes sur les carburants. Pour y remédier, le Centre d'évaluation des choix technologiques (TA-SWISS) prône la tarification de la mobilité.

Les voitures électriques ont pour grand avantage de réduire la dépendance vis-à-vis des énergies fossiles et d'abaisser les émissions de substances nocives liées à la circulation, rappelle TA-Swiss, un centre de compétence des Académies suisse des sciences, dans une étude présentée lundi. D'ici 2025, une nouvelle voiture sur dix en Suisse fonctionnera à l'électricité.

Mais cela ne présente pas que des avantages, ont souligné les auteurs de l'étude devant les médias à Berne. Si les véhicules sont propulsés à l'électricités et non plus à l'essence ou au diesel, les recettes publiques provenant des droits sur les carburants diminueront. A moyen terme, les fonds pour l'infrastructure des transports devraient donc se tarir.

La tarification de la mobilité («mobility pricing») permettrait de compenser la disparition progressive de ces recettes. Une telle taxe sur le trafic contribuerait aussi à promouvoir l'utilisation combinée des moyens de transport publics et individuels. (ats)

Ton opinion