Lugano: Unia envisage de lancer une initiative pour un salaire minimal légal
Actualisé

LuganoUnia envisage de lancer une initiative pour un salaire minimal légal

Le syndicat Unia envisage de lancer une initiative populaire pour l'introduction d'un salaire minimal légal.

Lors de son premier congrès tenu à Lugano (TI), ses délégués ont également élu samedi une nouvelle direction et «posé les jalons d'une bonne politique conventionnelle».

Au troisième jour de leur congrès, les délégués ont adopté un texte sur les orientations d'Unia intitulé de «De bonnes conventions collectives pour toutes et tous». Selon ce texte, les conventions collectives de travail (CCT) doivent apporter de nettes améliorations par rapport au minimum légal et, par exemple, prévoir des salaires minimaux, un 13e salaire pour tous et la compensation automatique du renchérissement.

Le syndicat plaide également pour une réduction du temps de travail, ainsi que pour l'interdiction des discriminations basées sur le sexe, la nationalité ou le statut légal du séjour. Il s'agit également de mettre en oeuvre des mesures concrètes pour mieux concilier travail et famille.

La loi et les CCT conclues entre partenaires sociaux ne sont pas antinomiques mais doivent se compléter. En outre, les CCT doivent avoir le soutien des autorités car c'est à la loi de garantir de bonnes conditions de travail en cas d'échec des négociations entre partenaires sociaux. Les délégués ont donné leur feu vert à l'examen du lancement d'une initiative populaire pour l'introduction d'un salaire minimal légal.

Le comité directeur d'Unia a été réduit de dix à neuf membres. Ses coprésidents Renzo Ambrosetti et Andreas Rieger ont été reconduits dans leurs fonction. En font également partie Fabienne Blanc-Kühn, Jean-Claude Rennwald, Hansueli Scheidegger, Rita Schiavi et Michael von Felten. Vania Alleva et Corrado Pardini ont été choisis en tant que représentants de la jeune génération.

Unia est le premier syndicat de Suisse avec quelque 200.000 membres. Ses responsables entendent augmenter leurs effectifs d'environ 5.000 membres par année jusqu'en 2012. (ap)

Ton opinion