24.10.2020 à 02:16

VaticanUnion civile des homosexuels: le pape censuré?

Le Vatican pourrait avoir coupé certains propos du pape François sur l’union des couples de même sexe, tenus lors d’un entretien avec un journaliste mexicain en 2019 et révélés mercredi, avancent des médias vendredi.

Le pape François.

Le pape François.

AFP

Le «New York Times» a cité sous couvert d’anonymat deux personnes «proches» de Televisa, qui avait diffusé une interview du pape sans les propos en question. Elles expliquent que le Vatican avait exigé les images, afin de retirer les passages sur les unions de couples homosexuels de la version fournie à la chaîne mexicaine. Ces sources déclarent que l’extrait n’a «jamais été visionné» par la chaîne.

L’hebdomadaire américain précise que ce passage ne serait apparu qu’au moment où le réalisateur Evgeny Afineevksy a eu accès aux archives du Vatican pour son documentaire, parmi lesquelles se trouvait l’interview complète donnée par le pape à Televisa. C’est dans ce documentaire que le pape défend très explicitement le droit des couples gays. «Les personnes homosexuelles ont le droit d’être en famille. Ce sont des enfants de Dieu, elles ont le droit à une famille», a-t-il dit.

«Ce qu’il faut, c’est une loi d’union civile, elles ont le droit à être couvertes légalement», a dit le souverain pontife argentin dans le documentaire présenté mercredi à la Fête du cinéma de Rome, des déclarations opérant un changement radical par rapport à ses prédécesseurs.

Les interrogations se sont vite multipliées afin de savoir où et quand le pape François a tenu ces propos, et s’ils ont été censurés par le Vatican ou par le plus grand groupe médiatique mexicain.

Télévision interne au Vatican

«Le pape a fait ces remarques lors d’un entretien avec le correspondant au Vatican de la chaîne mexicaine Televisa», a expliqué Teresa Villa, une porte-parole du groupe, citée par le «New York Times» jeudi.

Le «National Catholic Reporter» (NCR), un hebdomadaire catholique américain, estime que la phrase en question «n’apparaît pas dans la vidéo de l’entretien» réalisé par la journaliste expérimentée Valentina Alazraki, diffusé en mai 2019.

Le correspondant au Vatican de NCR, Joshua McElwee, avance que les propos sur l’union des couples de même sexe n’avaient probablement pas été inclus dans l’interview diffusée parce que le Vatican ou le pape avaient certainement «demandé initialement à ce que ces remarques ne soient pas utilisées». Le Vatican et Valentina Alazraki ont refusé de s’exprimer auprès de l’AFP.

Les interviews papales sont filmées par l’équipe de télévision interne au Vatican, qui fournit ensuite les séquences aux journalistes pour qu’ils les éditent.

Interrogé par l’AFP à ce sujet, un autre porte-parole de Televisa, Ruben Acosta Montoya, renvoyait vendredi vers l’article du «New York Times», avant d’ajouter: «À propos du… montage présumé de l’interview, nous pensons que c’est une question qui devrait être posée au Vatican». «À ce moment, nous nous concentrions sur le thème des abus sur mineurs par les membres du clergé. C’était la première fois que le pape s’exprimait là-dessus», précise-t-il.

(AFP/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!