Etats-Unis: Universal: plainte pour des mixtapes vendues en taule
Actualisé

Etats-UnisUniversal: plainte pour des mixtapes vendues en taule

La major accuse une société d'avoir écoulé auprès des prisonniers des titres de ses artistes sans son accord. Universal montre les dents.

par
fec
Des titres du rappeur Eminem ont été illégalement vendus à des prisonniers selon le label de la star.

Des titres du rappeur Eminem ont été illégalement vendus à des prisonniers selon le label de la star.

Universal a porté plainte contre une société qui vendait des mixtapes aux détenus. Selon la maison de disques, Access Securepak fournissait aux prisonniers ces galettes regroupant des artistes du label sans son accord.

Le mastodonte de la musique a retrouvé des titres d'Eminem, James Brown, Stevie Wonder ou Tupac. Selon «The Hollywood Reporter», la major réclame une somme forfaitaire de 150'000 dollars (152'000 fr.) pour chaque titre vendu sans autorisation.

Un forfait? Oui, parce que pour le label, impossible de chiffrer avec précision le nombre de morceaux incriminés. Ces mixtapes ont été écoulées dans quarante prisons d'Etat.

Un forfait? Oui, parce que pour le label, impossible de chiffrer avec précision le nombre de morceaux incriminés. Ces mixtapes ont été écoulées dans quarante prisons d'Etat.

Ton opinion