Actualisé 05.07.2014 à 16:24

Mondial 2014

Urs Meier: «Dans ce Mondial, tout est permis!»

L'ancien arbitre international n'est pas convaincu par l'arbitrage de la compétition, jugé trop laxiste. Selon lui, la FIFA a une part de responsabilité dans la blessure de Neymar.

de
ads
L'ex-mari de Nicole Pétignat se montre peu élogieux envers ses successeurs dans l'arbitrage.

L'ex-mari de Nicole Pétignat se montre peu élogieux envers ses successeurs dans l'arbitrage.

Il n'y a pas qu'au Brésil que la blessure au dos contractée par Neymar fait des vagues. Comme de nombreux acteurs du monde du ballon rond, Urs Meier a pris position sur l'incident qui a mis un terme prématuré à la Coupe du monde de Neymar.

«Dans ce Mondial, le ballon n'est que secondaire, estime l'ancien arbitre international, interrogé par Focus. La compétition est un festival de fautes. La barre pour donner un carton jaune est fixée beaucoup trop haut! Retenir, tacler, déstabiliser l'adversaire, râler sur l'arbitre - les limites sont constamment franchies en toute impunité. Les arbitres doivent plus mettre la main à la poche!»

54 fautes durant Brésil - Colombie

Pour étayer ses affirmations, l'homme en noir le plus connu de Suisse peut compter sur les statistiques. Lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, 245 cartons avaient été distribués. Cette année, alors que 58 des 64 parties ont été jouées, le compteur n'est qu'à 159. Autre chiffre éloquent: la rencontre Brésil - Colombie a été marquée par 54 fautes, un total extrêmement élevé.

Pourtant, l'arbitre espagnol Carlos Velasco n'a distribué que quatre «biscottes». «C'est tout à fait dans la lignée de cette compétition. On tolère énormément! En agissant ainsi, il ne faut pas s'étonner qu'il y ait des blessures. C'est logique», conclut Urs Meier.

Consultant et directeur d'entreprise

Considéré comme l'un des meilleurs arbitres du monde au début des années 2000, Urs Meier a officié lors de deux tournois mondiaux (France 1998, Corée du Sud/Japon 2002). Depuis sa retraite à l'issue d'un match houleux (il a été menacé de mort en Angleterre pour avoir refusé un but à Sol Campbell à l'Euro 2004), il a développé sa société de management et apparaît régulièrement comme consultant à la télévision allemande.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!