Actualisé

Swisscom Urs Schaeppi paie à nouveau ses impôts à Berne

Le nouveau directeur général de Swisscom se trouve dans le viseur des autorités fiscales.

Le successeur de Carsten Schloter s'est domicilié depuis 2009 dans le canton de Zoug, connu pour sa fiscalité attrayante, tout en conservant son appartement à Kehrsatz (BE).

En lien notamment avec sa récente nomination à la tête de la direction générale de Swisscom, Urs Schaeppi a à nouveau déposé ses papiers dans la commune de Kehrsatz, a indiqué dimanche à l'ATS Annina Merk, porte-parole du géant bleu, revenant sur une information de l'hebdomadaire alémanique «SonntagsZeitung». Le Bernois était par ailleurs devenu chef des affaires suisses début 2013.

Dépôt récent des papiers

Le rapatriement des papiers est intervenu début octobre dernier, du coup Urs Schaeppi sera imposé sur l'entier de l'année 2013 dans le canton de Berne. Auparavant, le directeur général de Swisscom avait été averti par les autorités de Kehrsatz de ses venues de plus en plus fréquentes dans son ancienne commune de domiciliation.

C'est pourquoi Urs Schaeppi a abordé avec l'administration communale la question de sa situation professionnelle et son impact sur son lieu de vie, a précisé Annina Merk. Sollicitées par l'ATS, les autorités de Kehrsatz n'ont pas souhaité commenter le cas Schaeppi en tant que tel.

Le responsable des finances de la commune, Daniel Wägli, a toutefois confirmé que depuis le printemps Kehrsatz évalue la situation de plusieurs personnes présentes dans la localité, sans pour autant y être domiciliées fiscalement. Leur statut a en conséquence été évalué et éclairci.

Du côté de Zurich et Zoug

Selon Swisscom, Urs Schaeppi a travaillé pour l'essentiel à Zurich depuis 2009, en sa qualité de directeur de l'unité gros clients. Ses habitudes de vie, également pour des motifs privés, se sont alors déplacées du côté de l'espace constitué par Zurich et Zoug. Son domicile zougois apparaît correct pour le laps de temps considéré.

La révélation du cas Schaeppi par la «SonntagsZeitung» survient au moment où le canton de Berne doit se serrer la ceinture. Le parlement cantonal doit d'ailleurs se saisir tout soudain d'une motion des rangs de la gauche demandant de renoncer aux mesures de rationalisation au sein des autorités de taxation.

Le canton estime que l'efficacité des services d'imposition s'est accrue avec les progrès techniques. Pourtant, selon les motionnaires, au lieu de réduire ses capacités, l'administration devrait plutôt réaffecter ses forces, en particulier dans le contrôle pour combattre les détournements fiscaux.

Selon le texte de la motion, le canton de Berne verrait ainsi lui passer sous le nez plus d'un milliard de francs par an.

Successeur de Carsten Schloter

Pour mémoire, Urs Schaeppi, 53 ans, a été confirmé dans sa fonction de directeur général de Swisscom pas plus tard que le 7 novembre dernier. Depuis le 23 juillet, il assumait en sa qualité de suppléant le poste à titre intérimaire après le suicide à l'âge de 49 ans de son prédécesseur, l'Allemand Carsten Schloter.

Opérateur historique et numéro un du secteur des télécommunications en Suisse, Swisscom est détenu majoritairement par la Confédération. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!