Actualisé 18.06.2018 à 08:13

GolfUS Open: Koepka réalise un doublé historique

L'Américain Brooks Koepka a réussi l'exploit de conserver son titre à l'US Open, 2e tournoi du Grand Chelem de l'année.

Brooks Koepka est le 7e joueur de l'histoire de l'US Open à conserver son titre à l'US Open, le premier depuis Curtis Strange en 1988-89. Il est également le premier depuis 1934 à remporter deux US Open avant ses 30 ans.

Brooks Koepka est le 7e joueur de l'histoire de l'US Open à conserver son titre à l'US Open, le premier depuis Curtis Strange en 1988-89. Il est également le premier depuis 1934 à remporter deux US Open avant ses 30 ans.

AFP

L'Américain Brooks Koepka a résisté au retour tonitruant du Britannique Tommy Fleetwood pour s'offrir un doublé historique à l'US Open, deuxième levée du Grand Chelem, à l'issue du 4e tour disputé dimanche à Shinnecock Hills (New York).

Membre du quatuor de tête en début de journée, aux côtés de ses compatriotes Dustin Johnson, Tony Finau et Daniel Berger, Brooks Koepka a rendu une carte de 68 (-2) et termine le tournoi avec un score de 281 (+1).

«Je manque de mots», a réagi à chaud Koepka, qui est devenu le premier golfeur à conserver son titre à l'US Open depuis l'Américain Curtis Strange en 1988-1989. «On s'est battus cette semaine pour revenir d'un score de 7 au-dessus du par et faire ce qu'on a fait. C'était vraiment spécial,» a décrit le numéro 9 mondial, qui a manqué près de quatre mois de compétition en début d'année à cause d'une déchirure partielle du tendon du poignet.

«Je n'ai pas encore bien digéré. Je n'aurais jamais imaginé gagner deux années de suite. Ça fait du bien de tenir ça à nouveau,» a poursuivi Koepka en soulevant le trophée, un an après sa victoire à Erin Hills dans le Wisconsin. Après avoir réussi trois birdies sur les cinq premiers trous, Koepka a ensuite géré la pression, compensant ses deux bogeys sur la deuxième moitié de parcours par deux birdies aux trous 10 et 16.

Koepka, 28 ans, a été le seul à contenir la remontée fulgurante de Fleetwood, qui a égalé le record lors d'un tour à l'US Open en rendant une carte de 63 (-7) avec huit birdies pour un seul bogey. Le Britannique, 12e mondial, a échoué à seulement un coup de Koepka avec un score de 282 (+2).

«Au final, je suis à un coup de la victoire alors que j'étais vraiment très loin en début de journée,» a résumé Fleetwood, qui pointait à neuf coups au dessus du par à l'issue du 3e tour. «C'est facile de regarder en arrière et se dire que je suis seulement à un coup, mais il y a plein de choses positives et tellement d'enseignements à tirer,» a-t-il estimé.

Dustin Johnson, numéro un mondial, qui avait fait la course en tête depuis le début du tournoi et comptait quatre coups d'avance à mi-tournoi, a dû se contenter de la troisième place en rendant une carte finale de 70 pour un score de 283 (+3). Patrick Reed, vainqueur du Masters en avril, a terminé au pied du podium avec une carte de 68 (-2) et un score de 284 (+4).

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!