Sotchi 2014 - Hockey: USA-Russie: un match qui s'annonce explosif
Actualisé

Sotchi 2014 - HockeyUSA-Russie: un match qui s'annonce explosif

Quatre ans après l'élimination subie en quart de finale à Vancouver, les Russes visent le titre. Rien d'autre. Pour les Américains, jouer cette équipe chez elle reste un événement.

par
lgü

Dans ce remake de la guerre froide, les deux équipes voudront montrer leur supériorité et elles ont chacune des choses à prouver.

Même si les deux tiers des joueurs Russes évoluent en NHL, ce match est aussi le symbole d'une rivalité entre la ligue nord-américaine et la KHL. Il en va donc de la réputation de ces deux championnats.

Le rencontre est importante dans ce groupe A car les deux formations ont bien débuté leur tournoi. Les Etats-unis se sont imposés contre la Slovaquie (7-1) tandis que les Russes ont dominé la Slovénie (5-2).

«Ce match sera spécial, ça va être "big"»

Le match risque d'être chaud et les Américains s'attendent à se faire chambrer par le public russe. D'ailleurs, leur entraîneur Dan Bylsma ne s'y trompe pas. Malgré son expérience à la tête des Penguins de Pittsburgh le coach a déclaré: «Je n'ai encore jamais vécu un match de ce genre», rapporte-t-il au site «NHL.com». Laissant transparaître un sentiment proche de l'inquiétude.

Néanmoins, treize de ses joueurs pensent savoir à quoi s'attendre. En effet, l'équipe américaine avait affronté et battu le Canada à Vancouver lors des Jeux de 2010 sur le score de 5 à 3. «On risque de se retrouver dans une situation similaire» a déclaré Zach Parise, désormais capitaine de la formation US. Néanmoins, l'histoire entre les deux pays, la taille de la patinoire et les qualités techniques des Russes sont autant de détails que les Américains devront surmonter.

Opération rédemption

Depuis les Jeux d'Albertville en 1992, alors qu'elle participait sous la bannière de l'Equipe unifiée à la suite de la chute de l'URSS l'année précédente, la Russie n'a pas réussi à décrocher l'or. Elle s'est contentée de l'argent en 1998 et du bronze en 2002.

Face aux Etats-Unis, battus en finale par le Canada en 2010, les Russes disposent d'une belle opportunité de «marquer» leur territoire. (lgü/afp)

Ton opinion