Ligue de diamant : Usain Bolt et le syndrome de Stockholm

Actualisé

Ligue de diamant Usain Bolt et le syndrome de Stockholm

Depuis trois ans, il est l'homme le plus rapide de la planète. Partout sauf à Stockholm.

Le Jamaïcain Usain Bolt tentera vendredi de déjouer l'étrange malédiction, sur sa distance fétiche le 200 m, pour sa dernière sortie en piste à un mois des Mondiaux de Daegu (CdS).

Bolt n'a pas de bons souvenirs de Stockholm. Les deux seules défaites encaissées par la Foudre en trois ans ont eu lieu là, dans l'enceinte des jeux olympiques de 1912, deux fois sur 100 m. D'abord, en 2008, où il fut battu par son compatriote Asafa Powell, puis l'an dernier, où il fut largement dominé par l'Américain Tyson Gay avant de tirer le rideau sur sa saison pour des problèmes dorsaux.

Ni l'un, ni l'autre ne sont là pour inquiéter Bolt, et avec un 200m cette fois au programme, le triple champion du monde et olympique ne devrait pas avoir de mal à briser cette série suédoise négative.

Toujours invaincu

La Jamaïcain, qui se sait instinctivement plus à l'aise sur le demi-tour de piste, entend plutôt poursuivre sa série de victoires - cinq sur cinq cette saison - pour se présenter invaincu aux Mondiaux.

A défaut de record, lui qui n'a cessé de répéter qu'il ne fallait pas s'attendre à le voir affoler les chronos cet été, le roi du sprint détient toujours la meilleure performance de la saison sur cette distance, 19''86 sous la pluie fine d'Oslo le 9 juin.

Un nouveau duel Robles-Oliver

Après le festival de Monaco, une semaine plus tôt, la soirée risque d'être moins pétaradante même si elle peut réserver quelques grands moments, à commencer par le duel au sommet entre Dayron Robles et David Oliver au 110 m haies.

Le Cubain, détenteur du record du monde, et l'Américain, en tête des performances cette saison, avaient franchi la ligne à Paris dans le même temps, même si la victoire avait été créditée à Robles.

Au 100 m, l'Américaine Carmelita Jeter, détentrice de la MPM 2011 (10''70) sera la fille à battre, tandis que la tsarine de la perche Yelena Isinbayeva tentera de placer la barre plus haut que les 4,60 m qu'elle a franchis à Heusden mi-juillet pour sa seule apparition précédente cette saison en plein air. (ats)

Ton opinion