Suisse: Vacances au pays avec mariage forcé à la clé
Actualisé

SuisseVacances au pays avec mariage forcé à la clé

De nombreux jeunes d'origine étrangère cherchent de l'aide afin de prévenir des «arrangements» familiaux.

par
jbm
Une fois à l'étranger, il est difficile de dénoncer une union.

Une fois à l'étranger, il est difficile de dénoncer une union.

«Nous recevons près de dix témoignages de mariages forcés par semaine», confie Anu Sivaganesan, du groupe zwangsheirat.ch, au journal «Der Sonntag». Les dénonciations viennent tant des victimes que de leur entourage. C'est deux fois plus qu'en temps normal. Les jeunes – en majorité des filles – redoutent d'être victimes d'un mariage forcé lors d'un séjour dans leur pays d'origine.

Eugenia Binz, de la Maison de la jeune fille, à Zurich, confirme la situation. Elle ajoute qu'il est plus difficile de venir en aide aux jeunes garçons contraints de se marier, car il n'existe pas de structure d'aide qui leur soit dédiée, contrairement aux filles. Par ailleurs, si les personnes se trouvent déjà à l'étranger, il est très difficile d'agir. Anu Sivaganesan s'insurge: «Les ambassades de Suisse à l'étranger sont très peu sensibilisées à cette problématique. La situation doit changer.»

Ton opinion