Coronavirus – Le nouveau variant sud-africain a été baptisé Omicron

CoronavirusLe nouveau variant sud-africain a été baptisé Omicron

Suivez l'actualité de la pandémie de Covid-19 en Suisse et dans le monde.

par
La rédaction

Ton opinion

samedi, 27.11.2021
00:13

Départs précipités à l’aéroport en Afrique du Sud

Londres, Paris, Francfort… Des touristes se sont précipités à l’aéroport de Johannesburg vendredi, espérant attraper les derniers vols à destination des pays qui ont fermé leurs portes à l’Afrique du Sud, après la découverte d’un nouveau variant inquiétant du Covid-19.

Dans les files aux guichets des compagnies aériennes, ils étaient nombreux à avoir écourté leur safari ou leurs vacances dans les vignobles après les premières annonces de suspension des vols vers l’étranger tard jeudi.

Dans les files aux guichets des compagnies aériennes, ils étaient nombreux à avoir écourté leur safari ou leurs vacances dans les vignobles après les premières annonces de suspension des vols vers l’étranger tard jeudi.

AFP

Les scientifiques sud-africains ont annoncé la veille avoir détecté une nouvelle forme du Covid-19, potentiellement très contagieuse et aux mutations multiples, créant un nouveau vent de panique. Au fil de la journée, de nombreux pays dont les États-Unis, le Canada, la France, le Maroc ou encore les Philippines ont annoncé à la suite de la Grande-Bretagne suspendre les vols en provenance d’Afrique du Sud. L’efficacité des vaccins contre cette forme mutante du virus est encore à l’étude.

vendredi, 26.11.2021
21:57

Le secteur touristique tremble

La décision de nombreux pays d’interdire leur territoire aux Sud-Africains après la découverte d’un nouveau variant inquiétant, est «hâtive» et «désastreuse», se sont alarmés vendredi des professionnels du tourisme, redoutant un retentissement sur toute l’économie.

«C’est une réaction instinctive, prématurée», affirme à l’AFP Richard de la Rey, qui gère des réserves animalières et complexes côtiers dans la région, débordés par des annulations en cascade. «On ne sait rien encore sur ce nouveau variant mais on envisage immédiatement le pire», regrette-t-il.

21:52

Moderna veut développer un rappel pour le variant Omicron

Moderna a annoncé vendredi son intention de développer une dose de rappel spécifique pour le nouveau variant Omicron du Covid-19, détecté en Afrique du Sud et jugé «préoccupant» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

«Moderna va rapidement développer un candidat vaccin pour une dose de rappel spécifique au variant Omicron», a déclaré l’entreprise américaine dans un communiqué.

Reuters
21:21

Des pays arabes réagissent face au nouveau variant

Plusieurs Etats arabes dont l’Arabie saoudite ont annoncé vendredi fermer leurs frontières aux voyageurs en provenance de pays d’Afrique australe, en réponse à l’apparition du nouveau variant du Covid-19 détecté en Afrique du Sud et baptisé Omicron.

21:09

Dans les aéroports, on se presse de rentrer

Londres, Paris, Francfort... Des voyageurs visiblement inquiets faisaient la queue à l’aéroport de Johannesburg vendredi, essayant d’attraper les derniers vols à destination des pays qui ont fermé leurs portes à l’Afrique du Sud, après la découverte d’un nouveau variant inquiétant du Covid-19.

Dans les files aux guichets des compagnies aériennes, ils étaient nombreux à avoir écourté leurs safaris ou leurs vacances dans les vignobles après les premières annonces de suspension des vols vers l’étranger tard jeudi.

Reuters
20:38

Le Guatemala prend des mesures

Le Guatemala a interdit l’entrée sur son territoire aux voyageurs venant de trois pays d’Afrique australe en réponse à l’apparition du variant Omicron du Covid-19, a annoncé vendredi le président Alejandro Giammattei.

Cette interdiction s’appliquera aux voyageurs en provenance d’Afrique du Sud, du Lesotho et du Mozambique, a dit le président à la presse, en précisant que cela ne concerne «pas beaucoup» de personnes.

20:28

Etats-Unis et Canada ferment leurs frontières

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi la fermeture des frontières aux voyageurs en provenance de huit pays d’Afrique australe en réponse à l’apparition du variant Omicron du Covid-19.

L’arrivée sur le sol américain sera interdite à partir de lundi aux personnes venant d’Afrique du Sud, du Botswana, du Zimbabwe, de Namibie, du Lesotho, d’Eswatini, du Mozambique et du Malawi, a déclaré un haut responsable américain. Seuls les ressortissants américains et les résidents permanents aux Etats-Unis seront autorisés à entrer dans le pays, a-t-il précisé.

Le Canada a aussi interdit l’entrée sur son sol aux voyageurs en provenance de sept pays d’Afrique australe.

AFP
19:46

Réunie en urgence, l'UE fait à son tour des recommandations

Des responsables de l’Union européenne, réunis en urgence pour faire face à la menace du nouveau variant du coronavirus, détecté pour la première fois en Afrique australe, ont recommandé vendredi aux 27 pays de l’UE de suspendre les voyages en provenance de cette région.

«Les États membres se sont entendus pour imposer rapidement des restrictions sur tous les voyages vers l’UE en provenance de sept pays de la région d’Afrique australe: Botswana, Eswatini, Lesotho, Mozambique, Namibie, Afrique du Sud, Zimbabwe», a tweeté Eric Mamer, porte-parole de la Commission européenne. Ces restrictions comprennent une suspension des vols, selon cette recommandation, a précisé un porte-parole.

19:42

Les Pays-Bas renforcent leurs restrictions

Le Premier ministre néerlandais a annoncé vendredi un renforcement des restrictions sanitaires pour lutter contre une flambée des cas de Covid-19, comme notamment la fermeture à 17 heures des bars, restaurants et magasins non essentiels.

«A partir de dimanche, tout aux Pays-Bas est en principe fermé entre 17 heures et 5 heures», à part notamment des magasins essentiels, a déclaré le Premier ministre Mark Rutte lors d’une conférence de presse à La Haye, où quelques dizaines de manifestants s’étaient rassemblés.

Les écoles restent ouvertes en dépit du fait que la plus forte augmentation des infections concerne les enfants.

19:38

Près de 270'000 vaccins pourraient être détruits

La Namibie pourrait être contrainte à détruire jusqu’à près de 270'000 vaccins anti-Covid bientôt périmés en raison de la lenteur du programme d’immunisation et des réticences de la population à se faire vacciner, a déclaré vendredi un responsable du ministère de la Santé.

«C’est inquiétant que ces ressources précieuses finissent par être détruites en raison de la lenteur de la vaccination contre le Covid-19», a déclaré à l’AFP le directeur général du ministère de la Santé, Ben Nangombe, appelant la population à aller se faire vacciner.

Reuters
19:00

Le nouveau variant a été baptisé Omicron

Le nouveau variant sud-africain B.1.1.529, a été classé «préoccupant» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il a été baptisé Omicron.

18:50

Le médicament de Merck jugé efficace

Le comprimé anti-Covid développé par Merck est efficace dans le traitement du virus, a estimé l’Agence américaine du médicament (FDA) dans un rapport préliminaire publié vendredi, recommandant toutefois d’en exclure l’usage chez les femmes enceintes.

Reuters

La publication intervient en amont d’une réunion d’un comité d’experts de la FDA prévue le 30 novembre, où les recommandations en vue d’une autorisation d’urgence du médicament, nommé molnupiravir, seront évaluées.

18:49

France: une plateforme pour le Covid long

Unanime, l’Assemblée nationale a adopté vendredi en première lecture une proposition de loi visant à créer une plateforme de suivi pour mieux prendre en charge les personnes souffrant de Covid long, portée par les députés UDI.

«Ce ne sont pas des malades imaginaires», a assuré le rapporteur UDI du texte Michel Zumkeller. Ces personnes «souffrent quotidiennement d’un mal réel avec lequel elles n’arrivent pas à vivre».

Le Covid long se caractérise par la persistance de symptômes chez un patient atteint des mois plus tôt par le Covid-19, y compris par des formes légères.

18:30

Les Etats-Unis veulent prendre une «décision réfléchie»

Les Etats-Unis attendent davantage de données scientifiques sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud avant de prendre une «décision réfléchie» sur une éventuelle fermeture des frontières, a indiqué vendredi le conseiller à la Maison Blanche sur la pandémie.

«Nous prendrons une décision dès que possible, quand nous aurons plus de données» sur le sujet, a affirmé le Dr Anthony Fauci à CNN, à rebours de la France, des Pays-Bas ou de la Grande-Bretagne, qui ont déjà interdit les vols en provenance d’Afrique du Sud et cinq pays voisins à compter de vendredi midi.

«Ce genre d’option est toujours envisagée, mais vous ne voulez pas dire que vous allez le faire avant d’avoir une raison scientifique de le faire», a jugé l’immunologue américain. «C’est pourquoi nous nous empressons actuellement de collecter ces données scientifiques afin de prendre une décision réfléchie.»

Reuters
18:22

Un laboratoire indien reprend ses exportations de vaccins

Le laboratoire pharmaceutique indien, Serum Institute of India (SII), filiale du groupe Poonawalla Investment and Industries, a annoncé vendredi la reprise de ses exportations de doses, pour répondre à la pénurie dans les pays les plus pauvres.

Le laboratoire indien a ainsi effectué sa première livraison depuis sept mois au Tajikistan, dans le cadre du programme de redistribution international Covax. Mais «la route est encore longue avant d’atteindre l’égalité d’accès aux vaccins dans le monde», a déploré dans un tweet le patron de la holding du laboratoire, le milliardaire Adar Poonawalla.

18:02

Pour faire face au nouveau variant, la Suisse réagit

La Confédération a pris des mesures pour limiter la progression du nouveau variant. Les personnes de retour de Belgique devront se mettre en quarantaine, alors qu'un premier cas du variant sud-africain a été détecté dans ce pays, une première en Europe. D'autres pays sont également concernés par cette mesure, après la découverte de ce variant sur leur territoire: Israël, Hong Kong et l’Afrique du Sud

En outre, «tous les vols directs en provenance d’Afrique australe sont interdits pour une durée indéterminée», dit l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans un communiqué.

17:53

Les Bourses finissent en forte baisse

La Bourse de Paris a clôturé en très forte baisse de 4,75% vendredi, une chute provoquée par l’apparition d’un nouveau variant du Covid-19, qui fait craindre de nouvelles mesures de confinement.

L’indice vedette CAC 40 a dévissé de 336,14 points à 6739,73 points, annulant tous ses gains depuis le début du mois. C’est sa pire séance depuis le 18 mars 2020, au moment de l’instauration du premier confinement en France.

17:43

Antilles: date de l'obligation vaccinale repoussée

Le gouvernement français a annoncé vendredi qu’il repoussait la date de mise en oeuvre de l’obligation vaccinale pour les soignants aux Antilles au 31 décembre, et proposait un accompagnement individuel pour soutenir son application dans ces îles qui connaissent une grave crise sociale.

Les ministres des Outre-mer Sébastien Lecornu, et de la Santé Olivier Véran (photo ci-dessous) annoncent également la levée de la suspension des soignants qui refusent la vaccination s’ils acceptent cet accompagnement individuel, dans un communiqué commun.

Reuters
17:36

Des avions de l'armée allemande transfèrent des patients

L’armée de l’air allemande a procédé vendredi à l’intérieur du pays au transfert de six patients en soins intensifs pour faire face à la saturation d’unités hospitalières.

Un Airbus A310 de la «Luftwaffe» a décollé dans l’après-midi de l’aéroport de Memmingen, situé en Bavière, un des foyers de la contamination, vers des unités de soins intensifs de Rhénanie du nord-Westphalie, selon le gouvernement.

17:21

Le Maroc ferme ses frontières pour certains ressortissants

Le Maroc a décidé vendredi d’interdire l’accès de son territoire aux ressortissants des pays d’Afrique australe après la détection d’un nouveau variant du Covid-19 identifié pour la première fois en Afrique du Sud et potentiellement très contagieux, selon l’agence de presse officielle MAP.

Reuters

«A la suite des informations relatives à l’apparition d’un nouveau variant dangereux en Afrique du Sud, les autorités marocaines ont décidé d’interdire l’accès au territoire national des ressortissants de ce pays et des pays d’Afrique australe (Botswana, Namibie, Lesotho, Eswatini, Mozambique, Zimbabwe)», indique la MAP, citant le ministère des Affaires étrangères.