Genève - Vaccin obligatoire pour les futurs employés des HUG

Publié

GenèveVaccin obligatoire pour les futurs employés des HUG

Dès le 1er septembre, les engagements à l’hôpital ne concerneront que des candidats vaccinés contre le Covid. Tous les secteurs seront soumis à cette règle, les soins comme l’entretien.

TdG

«Nous avons l’obligation de protéger les patients, le personnel et les visiteurs. L’hôpital est sûr, mais on peut encore accroître cette sécurité». Les propos du directeur des HUG, Bertrand Levrat - cités par la «Tribune de Genève» -, résument la position du conseil d’administration de l’institution. Lundi, ce dernier a décidé à une «large majorité» que toutes les personnes engagées dès mercredi (ndlr: 1er septembre) devraient être vaccinées contre le Covid, que ce soit dans le secteur des soins, de l’entretien ou encore de la sécurité. «En septembre, un minimum d’une première dose, à compléter, sera exigé», ont précisé les HUG.

Personnel actuel pas concerné

Les collaborateurs déjà en poste, eux, restent exemptés de l’obligation vaccinale. Mais depuis peu, ceux non immunisés doivent se faire tester toutes les semaines. L’hôpital a assuré qu’un vaccin obligatoire pour le personnel actuel n’était pas à l’ordre du jour. Les HUG rappellent que l’obligation de vaccination existe déjà dans certaines situations. Il faut ainsi être protégé contre la coqueluche en pédiatrie, en gynécologie, en obstétrique et à la Maternité; ou encore contre l’hépatite B, pour le personnel exposé.

Discrimination crainte

La semaine passée, lorsque la mesure était encore à l’état de projet, plusieurs voix s’y étaient opposées. Des sources internes aux HUG estimaient qu’elle mettrait à mal la préférence cantonale, les soignants français étant plus largement vaccinés. De leur côté, les syndicats voyaient dans l'obligation d’être vacciné une discrimination à l’embauche. Ils craignaient aussi une pénurie de personnel, si l’on «met des barrières» à l’engagement de collaborateurs.

La décision des HUG reste pour l’heure une rareté dans notre pays. Mais ce n’est pas une exception. Ainsi, la compagnie aérienne Swiss a par exemple décrété l’obligation de vaccination pour son personnel navigant, dès novembre prochain.

(dra)

Ton opinion

40 commentaires