grippe porcine: Vacciner enfants scolarisés et leurs parents, meilleure arme anti-grippe
Actualisé

grippe porcineVacciner enfants scolarisés et leurs parents, meilleure arme anti-grippe

Vacciner les enfants scolarisés et leurs parents est le moyen le plus efficace médicalement et économiquement de limiter la contagion de la grippe saisonnière et porcine avec moins de vaccins, selon un modèle mathématique conçu par des chercheurs américains.

«Les recommandations actuelles de vaccination contre la grippe saisonnière (aux Etats-Unis) incluent les enfants de moins de cinq ans et les plus de 50 ans», relève Jan Medlock, un mathématicien de l'Université de Clemson (Caroline du Sud, sud-est), co-auteur de ces travaux parus dans la revue Science datée du 21 août.

«Les vaccins seraient mieux utilisés pour empêcher la contagion de la grippe dans les écoles parmi les enfants qui la transmettent à leurs parents, ces derniers propageant ensuite le virus au reste de la population», ajoute-t-il.

En comparant une épidémie théorique avec les pandémies de 1918 et de 1957, ces chercheurs ont déterminé qu'une épidémie de grippe pouvait être enrayée avec la distribution de seulement 63 millions de doses de vaccins en priorité aux enfants de 5 à 19 ans, responsables de la plus grande partie de la contagion et aux adultes de 30 à 39 ans, le plus souvent infectés aux contacts de leurs enfants.

Chaque années les Etats-Unis utilisent plus de 80 millions de doses de vaccins contre la grippe saisonnière.

Les chercheurs notent que la grippe espagnole de 1918, particulièrement dévastatrice, était surtout mortelle pour les jeunes adultes tandis que la grippe asiatique de 1957, nettement moins meurtrière, tuait davantage les très jeunes et les plus âgés.

Une telle approche de vaccination permettrait de mieux protéger le reste de la population dont les personnes les plus âgées et les plus vulnérables en réduisant le taux d'infection et de mortalité ainsi que le coût économique de la maladie, assurent ces chercheurs.

(afp)

Ton opinion