Berset à Genève: Vaccins: «La Suisse n’est pas à la traîne, mais à la pointe»
Publié

Berset à GenèveVaccins: «La Suisse n’est pas à la traîne, mais à la pointe»

En visite à Genève, le conseiller fédéral Alain Berset a fait le point sur la campagne de vaccination.

par
Maria Pineiro
Capture d’écran

En visite à Genève ce vendredi, le conseiller fédéral Alain Berset s’est félicité des contacts étroits entre les élus et les acteurs de terrain. Il a également profité de l’occasion pour souligner le «très fort engagement des professionnels» et remercier la population pour les efforts consentis ces dernières semaines. «Le message de prudence durant les Fêtes de fin d’année à été suivi. Aujourd’hui, nous sommes toujours à un très haut niveau de contaminations, mais la situation s’améliore», a-t-il relevé, tout en rappelant que la propagation du variant anglais inquiétait les autorités.

Le conseiller fédéral s’est largement exprimé sur la campagne de vaccination suisse, écartant au passage tout problème lié à des retards de production et de livraison. Pour le patron du Département de la santé, «la Suisse n’est pas à la traîne, mais à la pointe.» L’élu estime que la politique d’acquisition qui avait permis de positionner le pays sur plusieurs produits s’est révélée payante. Mais il a averti, tant le nombre de doses achetées que le nombre de vaccins effectués jusqu’à présent, ne constituent qu’une «image de départ». S’il a admis que tous les cantons ne peuvent se situer simultanément au même point, il a insisté sur le fait, qu’en février, ils devraient être en mesure de vacciner 525 habitants par 100’000 et ce, sept jours sur sept. En juin, ce chiffre aura dû tripler, a-t-il ajouté fermement.

Test PCR pour entrer en Suisse?

La France l’a annoncé jeudi, à partir de lundi, les résidents européens devront présenter un test PCR négatif pour entrer sur le territoire national. Interrogé sur une éventuelle réciprocité de la mesure et des contrôles renforcés aux frontières, Alain Berset a reconnu que ces questions étaient effectivement discutées à l’heure actuelle.

Ton opinion

492 commentaires