Actualisé 03.12.2014 à 12:30

Suisse

Vague d'appels suspects de l'autre côté de la Sarine

Des dizaines d'appels téléphoniques louches pour un faux sondage ont déferlé depuis quelques jours sur la Suisse alémanique.

Au bout du fil, une personne prétendant travailler pour la statistique cantonale réclame des données personnelles. La police appelle la population à ne pas céder à la demande.

Des dizaines de cas ont été signalés dans les cantons d'Argovie, de Soleure, Schaffhouse, Thurgovie et en Suisse centrale. En allemand parfois teinté d'accent étranger, la personne suspecte exige des données concernant le nombre d'occupants du ménage, l'âge, le revenu, ou encore la caisse-maladie, prévient mercredi le service lucernois de statistique.

Le but réel des appels n'a pas encore pu être élucidé, précise le Corps de police de Suisse centrale. Il n'existe pour l'heure aucun indice d'un acte criminel. Il n'est toutefois pas exclu que des escrocs tentent d'obtenir des données personnelles auprès des ménages concernés afin de pouvoir les utiliser plus tard à des fins répréhensibles.

Dans le canton d'Argovie, des habitants ont été incités à fournir leurs données personnelles sous prétexte qu'ils n'avaient pas répondu à une lettre des services de statistique cantonale.

Si l'Office fédéral de la statistique (OFS) procède parfois de cette manière, il signale toujours ce type d'appels à l'avance par une lettre officielle dotée d'un code de reconnaissance. Ce dernier sert à certifier le but du futur appel. Il peut être exigé à l'appelant avant de répondre à ses questions, rappellent les autorités argoviennes. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!